Pour cette soirée « Blanche » à la « Nouvelle Vague » – la plus importante (et la plus aboutie) sur le sable show argelésien en cet été 22 qui n’a pas encore livré tous ses chaleureux secrets -, notre Juju national n’a pas lésiné sur les moyens, en confiant aux artistes du célèbre cabaret parisien « Chez Michou », la troupe « Paris Panache »,  le soin de faire le spectacle sur des musiques éternelles… Toutes les notes, dîner compris, étaient réunies pour que la Fête soit… et elle fût !

 

Hier soir, il fallait être Plage nord de la station balnéaire d’Argelès-sur-Mer, plus précisément dans le restaurant-club de plage la Nouvelle Vague, où le maître des lieux, Julien Gallos (Juju), entouré d’amis et de fidèles habitués des lieux, fêtait à sa manière l’été 22, dans une ambiance des plus tropézienne, suspendue aux étoiles venues d’Ibiza et de Sint-Maarten pour jeter dans l’atmosphère un climat fluorescent.

On ne le répètera jamais assez : sans la présence estivale de Juju et ses équipes, l’ambiance « losargelésienne » n’existerait plus ! De la grande (et unique) époque de la discothèque Playa Club,  version les frères Jean et Charly Molins, en passant par le Carnaval Café, avec Jean-Philippe Sarrat, Juju a toujours impulsé un parfum de célébrité(s) dans toutes les soirées qu’il a organisé dans la station en « maître de Minuit ».

Pas besoin avec lui de s’enticher d’un tapis rouge et de podium pour monter les marches des festivités, son professionnalisme suffit ! Une banale excursion, voire un naufrage à l’heure apéritive sans son club-restaurant de plage de la Nouvelle Vague, est déjà une thérapie pour réussir ses vacances et s’ambiancer face à la Grande Bleue… Au moment du coucher du soleil c’est encore plus vrai que nature. Bluffant ! Relax… laissez-vous masser par l’air du temps.

 

Une Line Renaud plus vraie que nature… Un grand classique pour les transformistes parisiens, la valeur sûre pour assurer le succès sur scène !

Les smartphones ont flashé et crépité toute la soirée, jusque très tard dans la nuit.