Communiqué de presse.

 

« Le premier atelier de co-construction du futur tiers-lieu du Vallespir, organisé par la communauté de communes du Vallespir, aura lieu le 14 mai 2019, de ​17h à 19h 30​, salle des échoppes au Pont de Reynes​

 

En utilisant des méthodes ludiques stimulant l’​intelligence collective et la ​créativité​, nous réfléchirons avec l’ensemble des participants aux futures activités qui pourraient se déployer dans le tiers-lieu, en partant de leurs souhaits et attentes, en explorant les besoins non pourvus du territoire, afin de ​dessiner les contours du futur espace d’activités partagé​.

Ce premier atelier sera suivi de deux autres (en juin puis en septembre) et s’inscrit dans le cadre de l’​étude action ​pour la création d’un tiers-lieu du Vallespir menée pour la communauté de communes par ​la Coopérative Tiers-Lieux . Ils font suite aux trois réunions publiques organisées en février 19 et à la journée de “visites inspirantes” du 28 mars 19 qui ont permis d’informer sur ce que sont les tiers-lieux et de créer un premier de cercle de potentiels futurs usagers.

Les ateliers sont ouverts à toutes les personnes qui souhaitent participer à la création du futur tiers-lieu du Vallespir, ​sur inscription​ par mail auprès de Léonor Manuel ​leonor@tierslieux.net   

Cette étape de co-construction est indispensable car ce type de projet n’a de sens et ne peut exister qu’à la condition d’une vraie participation citoyenne. Outil au service de son territoire,​ un tiers-lieu ne se décrète pas et c’est seulement si des bonnes volontés, des entrepreneurs, des associations, des bénévoles, des futurs usagers s’impliquent qu’il sera possible de créer un espace d’activités partagé dans le Vallespir.

Les tiers-lieux se développent à travers toute la France et offrent à des citoyens la possibilité d’agir en collectif pour répondre aux besoins de leur territoire. Cela peut aller du simple café associatif (il en existe déjà un à Céret) à l’espace de coworking pour briser la solitude des travailleurs indépendants dont le nombre explose, en passant par le laboratoire de fabrication numérique pour mutualiser les coûts de machines. On trouve des tiers-lieux autant dans les grandes métropoles que dans les campagnes les plus reculées. Il y a des tiers-lieux d’artistes, des tiers-lieux d’agriculteurs, des centres sociaux qui se transforment en tiers-lieux, des grands tiers-lieux, des petits tiers-lieux…      Le tiers lieu de notre territoire ressemblera à ce que nos citoyens en feront ».

 

dav