(Communiqué)
Le projet européen « TRAILS » réalise un pilote de transport multimodal afin de valider une solution technologique intégrale garantissant les services logistiques à température contôlée et réduisant la consommation d’énergie de Carlet (Valence, Espagne) à Paris (Rungis) : les kakis d’ANECOOP voyagent dans un nouveau concept de conteneur à refroidissement passif de la Sté INPROUS-PRS

 

 

• La réalisation de ce pilote qui aura lieu le lundi 11 octobre est un transport multimodal
transfrontalier, partira de la coopérative agricole San Bernat de Carlet (Carlet-Valence) par camion
jusqu’à Perpignan et de là par le train pour Rungis à Paris.
• Le conteneur dispose d’une autonomie de 12 à 25 jours, qui permet une réduction de 81,9% de la
consommation d’énergie et de l’empreinte carbone. De plus, il réduit la prolifération bactérienne ou virale, grâce à la technologie qu’elle intègre.
• Le projet a été récompensé lors du récent appel Ports 4.0 des ports d’État Valence, le 11 octobre 2021.- Huit mille kilos de kaki Persimon Bouquet partent aujourd’hui de Carlet à destination de Rungis (Paris), faisant une première escale sur la plateforme fruits et légumes et logistique de Saint Charles Perpignan.
Dix palettes qui effectueront leur premier voyage dans le conteneur passif intelligent que la solution
SmartEcoReefer, développée par la société INPROUS-PRS met au service du secteur agroalimentaire, dans le cadre d’un essai-pilote impliquant ANECOOP et sa coopérative partenaire Sant Bernat de Carlet avec le soutien du projet européen TRAILS.

 

Défis actuels du secteur logistique

 

Aujourd’hui, le secteur logistique est confronté à de nombreux défis pour optimiser le transport de
produits périssables, notamment le maintien de la température et la dépendance à l’égard de
l’approvisionnement énergétique le long du trajet.
L’impact annuel des conteneurs de réfrigération conventionnels sur les opérations d’importation/exportation à destination et en provenance de l’Union européenne vers l’Afrique et le
Moyen-Orient s’élève à 600 millions de tonnes de CO2 émises dans l’atmosphère et à une consommation
de 1,2 billion de kWhen raison de la consommation d’énergie de l’unité de réfrigération.
Par ailleurs, le gaspillage alimentaire de l’UE atteint 80 millions de tonnes, soit 160 kg/personne par an,
pour un coût de 143 milliards d’euros. Cela est dû au manque de fiabilité de la chaîne du froid
conventionnelle, ce qui équivaut à une qualité de conservation insuffisante dans les transports à longue
distance de produits hautement périssables.

 

Les objectifs de European Trails et SmartEcoReefer

 

En ce sens, l’objectif de la solution SmartEcoReefer de la société INPROUS-PRS est précisément de mettre à la disposition du secteur une solution technologique complète garantissant au client les services
appropriés pour la logistique à température contrôlée.
L’objectif du projet européen Trails est de créer un projet pilote de transport multimodal transfrontalier
à longue distance, afin de démontrer que cette innovation et ce nouveau conteneur s’adaptent au
transport ferroviaire des produits du secteur des fruits et légumes à des températures froides positives
pour favoriser le changement modal, économiser CO2 et désengorger les routes.
Les partenaires logistiques de ce pilote, organisé par les membres du projet Trails et le Groupe
ANECOOP, sont les Transports SALVA, l’entreprise ferroviaire NOVATRANS et pour le dernier kilomètre à Paris, Transportes Mesguen.

 

Ce type de conteneur semble avoir de nombreux avantages à valider par l’essai pilote, dans des conditions réelles dans la zone frontalière et européenne.

Les points à noter sont :
– Autonomie du conteneur de douze à vingt-cinq jours selon l’équipement ;
– Étant un conteneur passif, il n’y a pas de problèmes mécaniques ;
– Il permet de réduire de 81,9 % la consommation d’énergie et l’empreinte carbone du processus
logistique. En cas de charge avec des énergies renouvelables, nous parlons d’un impact zéro
émission ;
– Il est parfaitement adapté au transport par le rail ;
– Le type de froid qu’il génère limite la prolifération bactérienne ou virale, la pourriture et maintient une plus grande fraîcheur et donc une meilleure qualité du produit.
Plus de 15 000 camions passent chaque jour à par la frontière franco-espagnole du Perthus, dont 40 % sont réfrigérés et transportent des produits à froid positif ou négatif. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un secteur stratégique pour l’économie espagnole et française (fruits, légumes, viandes congelées).
A ce jour, 90% des volumes de ces produits sont transportés par route car l’utilisation du rail est complexe en raison du manque d’approvisionnement des containeurs en électricité ferroviaire, de la discontinuité du corridor méditerranéen et aussi du manque de moyens techniques.
Cette nouvelle technologie de conteneurs Reefer doit permettre de transporter ces produits agroalimentaires de manière sûre, fiable et sans difficultés techniques (contrôle de la température,
recharge de carburant, réparation des moteurs de réfrigération) dans le respect de l’environnement. Ces
différents points ont été certifiés par l’Institut de Recerca i Tecnología Agroalimentàries (IRTA) l’été 2020.

 

Ce projet destiné au secteur agroalimentaire, qui a également été remporté lors du récent appel Ports 4.0
des ports d’État, réunit des caractéristiques techniques telles que :

– Adaptation et application de la technologie propre au froid brevetée par PRS Technology dans des conteneurs multimodaux de 20, 40 et 45 pieds pour être utilisée dans un système de logistique et de distribution agroalimentaire à température contrôlée ; notamment pour les exportations dont le temps de transit se fait entre vingt et vingt-cinq jours, en première phase. Grâce aux plaques PCM, le froid est libéré peu à peu, ce qui permet de garder les marchandises à froid positif ou négatif pendant douze jours ou plus, selon le modèle de l’équipement.
– Recherche, conception, développement et application des dernières tendances technologiques liées à l’intelligence artificielle (IA), par laquelle on s’attend à l’acquisition de nouvelles connaissances, basées sur des analyses de différents scénarios pour la modélisation du comportement technique des transports et la détection des anomalies, les architectures Big Data, Iot pour surveiller, capturer et gérer les données provenant des capteurs et des systèmes d’alerte précoce afin de favoriser une gestion prédictive et d’identifier les risques pendant le transport.
– Répondre à des anomalies inattendues en temps quasi réel grâce au SmartEcoReefer ;
– Application de la technologie Blockchain au marché agroalimentaire pour certifier et garantir les données générées ;
– Concevoir et développer les différents modules basés sur des API interopérables ;
– Développement de tableaux de bord et d’autres interfaces nécessaires.