Qu’on ne compte pas sur moi pour faire l’éloge de la trahison !… « Sulfureuse ou surprenante, masquée ou avouée, brutale ou négociée, la trahison, vieille maîtresse des hommes et des femmes politiques, est plus que jamais de retour à l’occasion de l’élection présidentielle de 2022 » (Denis Jeambar et Yves Roucaute)

 

Elle rode dans tous les esprits, occupe tous les calculs dans tous les partis, de droite comme de gauche, ou d’extrême-droite et d’ailleurs.
Elle éclate au grand jour, permettez- moi de me retourner vers mon parti, le Parti Socialiste (PS), dans lequel je milite depuis sa création à Epinay, en 1969.

Quand je vois des grandes figures socialistes comme François Rebsamen, Elisabeth Guigou ou Marisol Touraine, se rallier à Emmanuel Macron, je suis triste et en colère, pour la justice entre les riches et les pauvres, car c’étaient des camarades socialistes que j’admirais dans nos luttes communes.

J’aime mieux me retourner vers les militants, fidèles, et les socialistes authentiques : Martine Aubry, Jean-Marc Ayrault, Olivier Faure, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Jacques Delors ou, plus près de nous : Carole Delga, Alexandre Reynal, Hermeline Malherbe, Pierre Aylagas, Pierre Estève… ma liste n’est pas exhaustive pour les remercier, ainsi que tous les élus, les secrétaires des fédérations, sans oublier notre permanent Marie-George, de serrer les rangs autour de la seule et unique, la vraie candidature socialiste, celle d’Anne Hidalgo, laquelle mène courageusement une campagne de gauche, écologiste et solidaire pour les socialistes.
Je dis aux « traitres » ne venez surtout pas vous étonner lorsque l’abstention atteindra des records, car vous n’inspirez plus confiance ; vous êtes devenus des girouettes pour conserver une once de pouvoir. Vous venez de saboter le besoin de Démocratie qui s’élève dans notre pays ! Vous ne laisserez pas une trace inoubliable dans l’Histoire de la gauche en construction.

Personnellement, je fais l’apologie de la démocratie qui a comme socle une loyauté sans faille ».
Renée Soum, première femme députée socialiste des P-O,
Commandeur de la Légion d’honneur