En dehors de la remise des délégations (et médailles) au sein des différentes communauté de communes des Pyrénées-Orientales, il va se jouer dans quelques jours le sort d’un Syndicat tout-puissant de notre département : le SYDETOM’66*.

Sans (aucun) doute le rendez-vous politico-économique le plus important au point de vue des retombées justement économiques, développement durable et puissance politique… Jusqu’à ce jour, le SYDETOM’66 est présidé par inoxydable Fernand Roig, octogénaire de son état.

Mais il semble que le vent tourne et qu’une nouvelle génération d’élus veuillent prendre sa place. En tout cas, désormais, et après le départ du directeur Guy Llobet – devenu entre temps maire de Collioure – les postulants à la succession se bousculeraient : la rumeur publique charrie les noms de Stéphane Loda, maire de Canet-en-Roussillon, et de Thierry Del Poso, maire de Saint-Cyprien président de la communauté de communes Sud-Roussillon… autant dire, si tel était le cas, qu’on assisterait là à une guerre fratricide au sein de la Droite départementale ; de très mauvaises augures à quelques mois des élections départementales et régionales.

Au final, se dirigerait-on plutôt (et plus sagement) vers une entente cordiale… avec la main mise des Républicains sur le Syndicat ? Mais une entente qui parait incontournable et indispensable à l’approche des élections législatives (2022), les deux communes (et donc les deux maires) « siégeant » dans la même circonscription, la 2e des P-O.

Par exemple : Thierry Del Poso à la présidence du SYDETOM’66 et le maire de Canet-en-Roussillon, Stéphane Loda, 1er vice-président…

Seule certitude : au revoir Monsieur Fernand (et consorts).

Reste à connaître la position, ou plutôt la réaction des élus non inscrits (NI). Ainsi que d’autres maires, comme celui de Baixas notamment, Gilles Foxonet, fortement impliqué depuis des années dans la gouvernance du SYDETOM’66. Sans oublier le tonitruant maire du Barcarès, Alain Ferrand, 1er vice-président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), qui entend bien exprimer son son de cloche !

*SYDETOM’66 = Syndicat Départemental de Transport, de Traitement et de Valorisation des Ordures Ménagères et déchets assimilés à l’échelle du département des Pyrénées-Orientales.