Le comité syndical du Sydetom’66 a été ouvert par le doyen Fernand Roig. Avant de procéder au vote, l’assemblée a observé une minute de silence en hommage aux victimes de la récente tragédie de Saint-Laurent-de-la-Salanque. Les élus ont aussi signifié leur solidarité et leur soutien à Jean-Louis Aliet, vice-président du Sydetom’66 et adjoint au maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque

 

 

 

Ce mardi 15 février 2022, le SYDETOM’66* tenait une Comité syndical plutôt particulier puisqu’il s’agissait d’élire le nouveau président en remplacement de Fernand Roig, démissionnaire comme il l’avait annoncé « en raison de son grand âge » ; il a 82 ans

 

 

Comme il en avait émis le souhait : la transition s’est faite en douceur et c’est son dauphin, en la personne de Bruno Valiente, le 1er vice-président du SYDETOM’66, maire de Calce et déjà vice-président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), qui lui succède.

Raymond Pla, maire d’Ortaffa, a été élu 1er vice-président.

Tous les vice-présidents sortants – onze au total – ont été reconduits à leur poste, sachant que puisque l’un d’entre eux, Bruno Valiente donc, devient président en titre, il fallait en élire un autre afin que le casting soit complet.

Et c’est un proche du maire de Saint-Cyprien et conseiller départemental, Me Thierry del Poso (LR/ Les Républicains) – hier encore ennemi juré de Fernand Roig – qui pourtant fait une entrée remarquée sur un score unanime : Jean-Jacques Thibaut, maire de Théza, élu par ailleurs au sein de la communauté de communes Sud -Roussillon, présidée par… Me Thierry del Poso. Rappelons que ce dernier, furieux de ne pas avoir été élu à la présidence du SYDETOM’66 en 2020, avait eu une réaction plutôt « limite » contre son rival qui l’avait alors vaincu, Fernand Roig, visiblement peu rancunier.

Passons. C’est devenu de l’histoire ancienne. C’était avant.

A peine élu président du SYDETOM’66, Bruno Valiente aura du pain sur la planche, il va devoir s’atteler à la concrétisation de deux dossiers imminents, et non les moindres : renégocier le très important contrat de l’Unité de Traitement et de Valorisation Energétique (l’UTVE) de Calce – commune dont il est rappelons-le le maire – et la création d’un réseau de chaleur secondaire. Pour cela, il lui faudra trouver un précieux temps. Notamment.

Précisons qu’avant les débats et de passer aux votes**, les élus du SYDETOM’66 au complet ont tenu à respecter une minute de silence en hommage aux victimes de la tragédie de Saint-Laurent-de-la-Salanque.

 

L.M.

 

*SYDETOM’66 : Syndicat départemental de traitement et de transport des ordures ménagères des Pyrénées-Orientales.

** Après l’ouverture de la séance par Fernand Roig en qualité de doyen d’âge, et après un rappel des règles afférentes au scrutin, les trente-huit délégués du SYDETOM’66 ont voté. Les résultats de l’élection sont :

  • Président :  Bruno Valiente
  • 1er vice-président (VP) :  Raymond Pla
  • 2e VP :  Pierre Taurinya
  • 3e VP :  Jean-Jacques Thibaut
  • 4e VP :  Jean-Louis Aliet
  • 5e VP :  Jeannine Garrabé-Pouget
  • 6e VP :  Nicolas Barthe
  • 7e VP :  Joseph Silvestre
  • 8e VP :  Roger Ferrer
  • 9e VP :  Patrick Casadevall
  • 10e VP :  Jacques Barthes
  • 11e VP :  Jean-Marie Aris.

Les autres membres du Bureau syndical : Pierre Bataille, Gilles Foxonet, Frédéric Fuentès, Christian Grau, Stéphane Loda, Jean Maury et Bernard Rémédi.