L’ancienne cave coopérative (photos@villedeTorreilles)
La commune de Torreilles accueillera du 20 juillet au 20 août prochains l’édition 2019 du festival « 20 sur 20 ».

Bien connu dans le département, ce festival hétéroclite itinérant se déroulera sur le site sécurisé de l’ancienne cave coopérative de la ville. Une belle manière pour la municipalité d’y voir un nouveau lieu de culture et de convivialité dans la continuité de la politique culturelle et d’animations qualitative et décalée qui fait la particularité de l’identité torreillanne.
Il en va parfois des lieux comme des hommes. Ils naissent d’un projet, ils l’incarnent et grandissent, puis, un jour, ils changent de destination, d’autres hommes s’approprient leur âme et leur insufflent une nouvelle vie. Il en va ainsi de la cave coopérative de Torreilles, véritable « monument » juste en entrée de ville. Témoin d’un riche passé viticole, témoin du déclin de cette économie, vitrine devenue friche, la voici qui s’apprête a entamer une troisième tranche de vie a travers l’opportunité de créer, dans les volumes remarquables qu’elle recèle et ses abords, un nouveau lieu de culture et de convivialité, d’animations qualitatives et populaires comme Torreilles a su en imaginer depuis plusieurs dizaines d’années. C’est dans la lignée de cet ADN torreillanne que naitra cet été « La Cave » d’un partenariat avec le festival 20/20.
« Quand Raph DUMAS et son équipe ont imaginé poser les valises a Torreilles pour l’édition 2019 de leur festival, nous avons immédiatement pensé a ce lieu » explique le maire Marc MéDINA, maire de Torreilles. « De la place BLASI jusqu’à Juhègues en passant par l’espace Capellans et plus récemment l’espace de connexion multifacettes du Cube, l’offre culturelle se décline a Torreilles dans une permanente réinvention. C’était l’occasion de donner une nouvelle vie a ce lieu. Concordance de timing, d’hommes, de vision, d’ambitions, le projet a immédiatement « matché » ».
Apres le Jardin d’Ariane, après Comteroux, après le Domaine Sainte-Barbe, c’est donc a Torreilles que toute l’équipe de ce festival éclectique et « décalé » posera ses valises le temps d’une saison après avoir offert au bâtiment un «relooking » dont ils ont le secret.
Et le maire de Torreilles de conclure : « Il faut toujours garder un temps d’avance sur la tristesse, rappeler sans cesse que la culture qui relie les hommes et les espaces qui les font se rencontrer sont les plus belles choses que notre communauté puisse créer ! ».