Communiqué de presse.

« A Thuir, alors qu’une délibération contre le changement des compteurs électriques a été votée le 21 février dernier, les sous-traitants d’Enedis continuent impunément d’installer les Linky, même chez les usagers qui n’en veulent pas.
De nombreux témoignages de thurinois vont dans ce sens, et certains sont obligés de se protéger eux-même (barricadage de compteur ou véhicules garés devant…), tout est bon puisque la Mairie semble impuissante devant cette toute puissance du lobby électrique.
Il ne faut pas oublier aussi, que Linky, n’est pas qu’un simple compteur, c’est tout un système d’échange de données à venir, qui circulera dans nos demeures par CPL (fréquence par Courant Porteur de Ligne) et envoyé vers les concentrateurs (photo ci-contre prise sur Thuir), relais Gsm installés dans le domaine public, qui augmenteront le brouillard électromagnétique qui nous entoure déjà et va favoriser les pathologies cancéreuses et d’électrosensibilité.
Tout comme le Linky, ces concentrateurs s’installent à l’insu des habitants, souvent proches de leur habitation ou même de bâtiments publics, tels écoles ou crèches, et compte tenu du chiffre officiel, il est probable qu’il y en ait une cinquantaine sur le territoire de Thuir et limitrophe.
Face à ce déni de démocratie et la toute puissance d’Enedis, le collectif de citoyens Stop Linky Thuir demande à la Mairie de prendre ses responsabilités afin de protéger la santé et la sécurité de ces concitoyens ».