La 2e édition des Assises départementales du jumelage s’est tenue en fin de semaine dernière, à Sorède, présidée par le maire, Yves Porteix, par ailleurs vice-président de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI)

Aux côtés des membres du Conseil Municipal de Sorède, on a pu noter la présence de nombreuses personnalités des P-O, parmi lesquelles : Edmond Jorda, maire de Sainte-Marie, président de l’association des maires, des adjoints et de l’Intercommunalité des P-O (l’AMF’66), François Figueras, président de La Maison de l’Europe, Jean-Marc Bassaget, sous-préfet de l’arrondissement de Céret ; Claire Sarda Vergès, directrice de Europe Direct Pyrénées, Florent Martiche, directeur Coopérations au Conseil Départemental des P-O, Maïté Sanchez Schmidt, ancienne députée européenne et ex adjointe de la Ville de Perpignan, Arnaud Thenoz, président de la fédération nationale des comités de jumelage.

Ces Assises du jumelage permettent, entre autres débats : de faire le point sur les aides financières ou d’ingénierie que l’Europe – via La maison de l’Europe -, peut amener aux comités de jumelage ; de rappeler les programmes européens comme Erasmus Plus à destination des jeunes de 13 à 30 ans ; ainsi que le programme de volontariat européen dans lequel peuvent s’impliquer les jeunes partout en Europe… sans oublier les projets scolaires qui sont portés par les enseignants et municipalités.

Enfin, ces rencontres ont permis aussi de rebâtir ou consolider les échanges, les liens, des comités après la pandémie qui les a mis à l’arrêt.

Dans de département des Pyrénées-Orientales, la dynamique des comités de jumelage est surtout liée à des villes allemandes… En revanche, et très étonnamment, il y aurait davantage de difficultés à nouer des rapprochements avec les villes catalanes, « moins à l’écoute, il semblerait d’après les participants, certainement à cause des problèmes de politique interne »

Certaines communes sont venues pour se renseigner lors de ces Assises, car elles n’ont aucun jumelage mais sont très intéressées.

Selon Frédérique Marescassier, adjointe au maire de Sorède, « les orateurs ont en projet de créer une fédération départementale et régionale, dans un second temps, des comités de jumelage. Afin bien sûr d’échanger, mais aussi de coconstruire des projets et de plus peser ».

Rendez vous pour la 3e édition des Assises du jumelage en 2023. Le lieu n’a pas encore été déterminé mais quatre communes sont d’ores et déjà candidates l’accueillir.