Jean-François Fons, tête de liste aux élections municipales sur la commune de Saleilles.

LETTRE OUVERTE

Suite à l’article paru samedi 1er mars dans l’Indépendant sous le titre « Un budget en suréquilibre »…

… Mais de qui vous moquez-vous M. Rallo ?

 

Cher…, pour ne pas dire Beaucoup trop cher M. Rallo,

L’association « Saleilles un temps d’avance » tient à remettre les pendules à l’heure, en réponse aux surprenantes et démagogiques contrevérités que vous osez sans vergogne publier, à quelques jours du 1er tour des municipales, dans un article paru dans le journal local.

Monsieur Rallo, ces « annonces » de budget en suréquilibre et de baisse des impôts pour le Saleillenc ne sont que mensonges…qui méritent le rétablissement de quelques vérités…

 

1/ PREMIÈRE VÉRITÉ : SOUS VOTRE MANDAT, LES IMPÔTS ONT AUGMENTES !

L’annonce de la baisse des taux d’imposition publiée dans le journal local ne veut rien dire en soi : c’est ce qu’on appelle un « effet d’annonce » Monsieur Rallo… De quels taux et de quelles taxes parlez-vous ? De la taxe d’habitation ? de la taxe foncière ? de la taxe sur le bâti ? ou de la taxe foncière sur le non bâti ?…

Car vous oubliez de préciser que pendant votre mandature l’impôt par habitant a augmenté de 23% par simple indexation de l’assiette, passant de 393 € en 2008 à 483 € en 2012, soit une hausse de 90 € !

Les chiffres que vous donnez en 2013 sont invérifiables, car ils ne sont pas encore publiés par le ministère des Finances…

Vous avez voté le 13 mars 2014 le passage du taux de la taxe d’habitation à 16.09%, celui de la taxe foncière sur le bâti à 22.74%, et celui de la taxe foncière sur le non bâti à 55.14%, sur la base de l’assiette 2012 connue.  L’économie d’impôt serait donc de 24 € par habitant…et on est donc en conséquence bien loin des 90 € perdus pendant votre mandature…

De plus dans la mesure où chaque année nous subissons une augmentation due à l’indexation d’assiette de 18 €, la baisse effective que vous proposez pour 2014 est par conséquent de 6 € par habitant.

Or Cher…, « Trop cher »… Monsieur Rallo, vous oubliez de dire que la vente de terrains pour un montant de 5 500 000 € TTC représente 1558 € TTC par habitant…Autrement dit, vous annoncez dans cet article que votre « superbe » « vision d’avenir » permet de faire bénéficier vos administrés d’une baisse de …..6€  ( !!!)  alors que cette vente de terrain aurait pu faire bénéficier chaque Saleillenc de la somme 1558 € !

6 € de baisse pour 1558 € de vente par habitant : « Pauvre » vision d’avenir !!! Comment osez-vous sans vergogne prétendre que le Saleillenc en profite ? Mais pour qui le prenez-vous ?

Votre « effet d’annonce » n’est donc pas seulement un leurre, mais bien un mensonge !

Non seulement vous ne faites que rendre une infime partie de ce que vous avez déjà pris, mais en plus vous osez ne pas faire profiter vos administrés des effets de levier que vous procureront les nouveaux lotissements dès 2014…

 

2/SECONDE VÉRITÉ : SOUS VOTRE MANDAT, LA DETTE PAR HABITANT A EXPLOSÉ !

Vous n’hésitez pas encore à mentir sur la dette par habitant, en affirmant qu’elle n’est pas plus importante qu’en 2007. Or, en 2007 celle-ci était de 808 €, contre 1010 € en 2012, soit une différence de 202 €…

Monsieur Rallo, si vous pensez que 202 € par habitant ce n’est pas important, le Saleillenc a vraiment du souci à se faire !

 

3/ TROISIÈME VÉRITÉ : SOUS VOTRE MANDAT LA GESTION DU FONCIER A ÉTÉ DÉSASTREUSE !

La vente des terrains est une aubaine pour vous, car elle cache une gestion municipale calamiteuse !

Vous vous targuez d’avoir vendu à 85 € des terrains achetés 25 € soit pour 6.5 hectares un bénéfice avant impôt de 3 900 000 € TTC.

Le lotisseur vend les parcelles libres (49 lots soit 17193m2) à un prix moyen de 350 € le m2, et les parcelles sociales (92 lots soit 34 000 m2) à un prix de 205 € le m2 sur une surface vendable de 5,1 hectares. Ce qui représente donc des recettes brutes attendues à hauteur de 12 987 55 €. La marge nette avant impôt d’un lotisseur étant de 30 %, le bénéfice net attendu  avant impôt sera alors de 3 896 265€ TTC.

Monsieur Rallo, si vous aviez géré le lotissement communal vous-même, vous auriez fait profiter les Saleillencs d’un beau profit supplémentaire. En vendant les terrains, vous avez donc fait perdre un potentiel de 3.8 millions d’euros à la commune…  C’est un désastre ! Mais comment osez-vous vous représenter à nos suffrages ?

Par ailleurs, vous affirmez acheter les terrains à 25 € le mètre carré. Le saleillenc sait-il que vous avez acheté des terrains appartenant à la famille de votre adjoint à l’Urbanisme au prix de 40 € ? Et comment le lui expliquer ? C’est certainement la faute à l’inflation…

M. Rallo, à la lueur de ces explications, je suis convaincu que les contribuables ne sont pas dupes et qu’ils ne sont pas prêts à vous renouveler leur confiance les 23 & 30 mars prochains.

Face à une gestion municipale calamiteuse – la vôtre ! – ils n’ont d’autre choix que de vous dire : « Non, ça suffit. Terminé ! ».

Il est temps de tourner la page.

Avec la formidable équipe citoyenne qui m’entoure – une équipe compétente, disponible et qui sera à l’écoute de tous ! –  nous assainirons les finances de Saleilles, nous remettrons toute la gestion municipale à plat, afin que Saleilles puisse à l’avenir redresser la tête et accéder à la place qui lui revient au sein de nos territoires de proximité.

En attendant, M. Rallo, il est urgent pour vous de revoir votre copie, et de réfléchir, à l’avenir,  avant d’oser exprimer par voie de presse de telles contrevérités.

Recevez nos salutations citoyennes »,