Nous l’avions annoncée début mars partante avec le maire du Barcarès et 1er vice-président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), Alain Ferrand, dans le cadre d’un binôme soutenu par lé sénateur Jean Sol (LR) dans le canton IV des P-O, canton de « La Côte Salanquaise »*, finalement Hélène Chiron – compagne du maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, Alain Got -, renonce à être candidate lors des prochaines élections départementales (20 & 27 juin 2021)

 

Nous l’avons appris ce dimanche 2 mai. Hélène Chiron a pris cette décision suite à l’apparition d’une ancienne affaire datant de 2014,  révélée au moment des élections municipales, et de laquelle elle est pourtant sortie blanchie, puisqu’elle avait gagné devant le Conseil des Prud’hommes de Perpignan, puis devant la Cour d’Appel de Montpellier.

« Par respect pour les Laurentins et pour ne pas interférer dans le débat politique » – de ces élections départementales qui s’annoncent décidément hautement politiques tellement l’enjeu est important cette fois-ci car le résultat des urnes totalement incertain -, Hélène Chiron préfère renoncer et retirer sa candidature, convaincue toutefois « de l’issue favorable » de ce procès qui refait surface en pleine campagne électorale. D’ailleurs, son entourage voit dans la réapparition de cette procédure « un règlement de comptes sans fondement ».

Canton dans lequel la Majorité métropolitaine aura du mal à reconnaître les siens, puisque Alain Ferrand se présente contre un autre vice-président de PMM, le docteur Marc Médina**, maire de Torreilles, lequel dans cette élection forme un attelage détonnant avec Mado Garcia-Vidal, maire de Saint-Hippolyte et conseillère départementale sortante (membre de la Majorité départementale socialo-communiste)… Vous suivez toujours ? Au final, tout ce patchwork électoral à la sauce catalane des plus Kafkaïens pourrait bien servir les intérêts du binôme de la liste de la Droite Populaire – RN soutenu par le maire Rassemblement National de Perpignan, Louis Aliot.

 

L.M.

 

*Le canton IV de La Côte Salanquaise regroupe les communes de : Le Barcarès, Claira, Pia, Saint-Hippolyte et Torreilles.

**Marc Petit, nouveau maire de Claira, initialement prévu pour être le suppléant du Dr Marc Médina, pourrait au final conduire le binôme avec Madeleine Garcia-Vidal, le maire de Torreilles interchangeant son poste avec celui de Claira pour raison de santé. Rassurons toutefois ses supporters : Marc Médina va de mieux en mieux. Cool !