(Communiqué)

 

Vendredi 26 février 2021, Alain Got, maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, entouré d’une délégation d’élus dont Laurence de Besombes, maire-adjointe, Thomas Balalud de Saint-Jean, adjoint délégué à l’Urbanisme, Franck Cavagna, conseiller municipal délégué à la Sécurité urbaine, Cédrik Panis, conseiller municipal délégué au Développement durable et à l’Agriculture, et des référents administratifs a reçu la visite du sous-préfet à la Relance économique, Thibault Félix
-« Le Gouvernement a présenté un plan de relance économique exceptionnel de 100 Md€ d’euros qui privilégie les secteurs structurants et porteurs d’emplois

Ce plan massif est actuellement déployé sur le territoire français. Il soutient de manière renforcée l’investissement local et Saint-Laurent-de-la-Salanque s’inscrit activement et dès à présent dans cette démarche.
C’est dans ce contexte, et après avoir reçu il y a quelques mois le secrétaire général de la Préfecture des P-O, sous-préfet de l’arrondissement de Perpignan, Kévin Mazoyer, que le maire Alain Got a convié le sous-préfet à la Relance Economique Thibault Félix à Saint-Laurent-de-la-Salanque. Ce dernier ayant vocation à coordonner l’opération et les services : préfecture, Département et collectivités territoriales pour une répartition efficace de ce fond.
A l’ordre du jour, des dossiers importants portés par l’équipe municipale avec une volonté politique de saisir cette opportunité et de s’inscrire activement dans cette démarche sur plusieurs grands axes :
• Aménagement Urbain Revalorisation du cœur de ville ;
• Soutien aux écoles, accompagnement des établissement scolaires vers le numérique ;
• Modernisation des services urbanisme et administratifs pour un meilleur service à la population ;
• Rénovation énergétique de l’ensemble des bâtiments publiques de la commune, pour réduire l’empreinte carbone et la consommation énergétique du parc immobilier de la commune.
Cette réunion a également été l’opportunité de faire un point sur d’autres projets d’importance en cours comme la Maison France Service ou encore le programme « Petites Villes de Demain ».
Une nouvelle fois, cette rencontre sera à n’en pas douter profitable pour la conduite des projets à venir, tout autant que pour les relations collaboratives entre la préfecture et la commune. »