La situation sanitaire avait obligé la municipalité à reporter l’inauguration de cet équipement. Finalement, cet événement surviendra le 27 novembre à 11H, avenue Olympe de Gouges

 

La population et les invités découvriront alors – si ce n’est déjà fait – la nouvelle « Maison du Peuple » qui reçoit le public depuis le mois de juin dernier

 

Par ailleurs, le vernissage de l’exposition des œuvres de Marie Savrimoutou sera également organisé pour l’occasion.

En savoir plus sur le nouvel Hôtel de Ville

Ce bâtiment qui n’a que peu à voir avec l’ancienne mairie, synonyme de stationnement insuffisant, de locaux trop exigus et devenus vétustes. Par ailleurs, une mise en conformité et une adaptation aux normes relatives aux personnes à mobilité réduite s’imposaient.

Ce projet a été initié sous l’ancienne mandature par Raymond Lopez. Après deux années de travaux contrariés par la crise sanitaire et les périodes de confinement, la patience de tous est aujourd’hui récompensée.

En effet, cette « Maison du Peuple » offre toutes les commodités : de vastes espaces lumineux s’étendant sur deux niveaux pour un total de 800 mètres carrés, dont un espace d’accueil de plus de 110 mètres carrés ; une trentaine de places de parking dont trois réservées aux personnes à mobilité réduite. Le dispositif sera prochainement complété par quatre bornes doubles de recharge pour véhicules électriques.

Face au bâtiment conçu par l’architecte Christophe Moly, de l’agence Archi Concept, un parc s’étend sur près d’un hectare jusqu’à l’avenue du Maréchal-Joffre. Conceptualisé par le bureau d’études CRB Environnement, il va être prochainement aménagé. Buttes plantées d’arbres, présence de l’eau et création de bacs potagers à partager sont envisagés.

Un tel équipement est un véritable atout et un lieu de vie pour les Saint-Génisiens : le parc restera ouvert aux familles, le parvis sera le théâtre de projections cinématographiques tandis que l’Hôtel de Ville accueillera de nombreuses manifestations : expositions, conférences, réception d’acteurs locaux (délégués de quartiers, nouveaux arrivants, etc.)

Quel coût ?

Coût total des travaux : 1,5 million d’euros HT

Financement à hauteur de 750 000 euros HT par l’Etat et le plan France Relance, le Département66, la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI).

Le restant est un autofinancement de la commune.