La galerie des Deux-Clochers accueille jusqu’au 29 novembre quatre artistes aux univers différents

 

 

Lydie Matteoni


Peinture acrylique, abstraite, semi-figurative, stylisée ; jeu avec les formes et les couleurs ; collage, apport de sable et de gravier : difficile de glisser Lydie Matteoni dans une facile case. « Je ne suis pas figée, mon art s’invente à chaque tableau. Pour moi, la peinture est un moyen de s’exprimer, de créer une atmosphère, de proposer une histoire au spectateur ». Les soubresauts de notre époque la nourrissent également, à l’image du COVID et des confinements successifs qui lui ont inspiré une belle série de petits formats. A découvrir également : ses toiles dédiées au grands espaces, aux étendues traitées à coups de grands aplats, synonymes de silence, d’apaisement.

Thérèse Machet
« Très sensible à la peinture chinoise et la calligraphie, je suis toujours en recherche, attirée par la découverte de nouvelles textures, jeux de couleurs, matériaux, collages, sable ramené de différents endroits, randonnées ou voyages qui sont mes principales sources d’inspiration.ma peinture me permet de trouver une sérénité, une vie intérieure que je souhaite faire partager ».

Sophie Culot
Artiste et intervenante en arts plastiques dans divers établissements, dont le musée Rigaud (Perpignan), Sophie Culot peint depuis l’adolescence. Elle suit des cours particuliers en dessin et peinture, fréquente les beaux-arts de Perpignan. Elle obtient par la suite un diplôme universitaire d’arts thérapie.
« Dans ma création, j’aime expérimenter divers médiums et me laisser inspirer par la matière, la couleur qui vont guider mes réalisations. J’ai gardé une âme d’enfant. A ce titre, j’aime que mes œuvres racontent une histoire. Pour moi, l’art permet d’exprimer ce que les mots ne peuvent dire.
C’est une fenêtre ouverte sur le rêve ».

 

Emilia Vaillant
Ancienne directrice de l’Action culturelle au musée des Arts d’Afrique et d’Océanie, à Paris. Emilia Vaillant sculpte depuis quatre décennies la matière, certes – surtout la terre et le bois – , mais également les émotions. Sa source privilégiée d’inspiration : la Vie. Son thème de prédilection : Sommes-nous humains ? « Je me nourris du vécu, d’événements qui rythment nos existences : le deuil, la rupture… Certains phénomènes de la vie, comme la question des réfugiés, les rapports amoureux ou les relations parents-enfants me bouleversent également ». De cette sensibilité naissent des œuvres caractérisées par une fluidité et une touchante fusion entre humains.
Emilia sera présente à la galerie les 18, 19, 20, 25, 26 et 27 novembre.

 

 

 

En pratique
Exposition visible jusqu’au 30 octobre
Galerie des Deux Clochers
Avenue Georges Clémenceau
Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Entrée libre.
Infos : 04 68 89 84 33