(Communiqué)

 

 

Saint-Génis-des-Fontaines : le sous-préfet de l’arrondissement de Céret rend visite aux producteurs

 

-« Au cours de la nuit du 7 au 8 avril, un épisode de gel à la force et la durée exceptionnelles détruisait le travail de toute une année entrepris par les producteurs locaux

Au petit matin, le constat était sans appel : une centaine d’hectares d’arbres fruitiers – pêchers, abricotiers, grenadiers, kakis, etc. – sur le territoire Saint-Génisien étaient lourdement impactés. De ce fait, les futures récoltes compteront parmi les pires de la décennie écoulée. En effet, si pour l’heure il est encore trop tôt pour avancer des chiffres fermes, le taux de perte est d’ores et déjà estimé à 60%.

 

Ce matin, Jean-Marc Bassager, sous-préfet de l’arrondissement de Céret, rendait visite aux arboriculteurs de la commune, notamment la famille Cribeillet.

Nathalie Regond-Planas, maire de Saint-Génis-des-Fontaines, et les adjoints municipaux accompagnaient le représentant de l’Etat. La Chambre d’agriculture était également conviée à cette visite de terrain. Jean-Pierre Baills (secrétaire général), Christian Solé (vice-président) et Eric Hostalou (responsable de filière fruits et légumes) ont ainsi fait part à Jean-Marc Bassager des inquiétudes et attentes de la profession.

Au terme d’échanges fructueux, le sous-préfet a bien pris note de nombreux points. Ceux-ci concernaient tout d’abord le souhait des producteurs de voir les procédures d’indemnisation accélérées. Par ailleurs, des questions relatives à la gestion des saisonniers – leur travail sera très irrégulier lors des prochains mois – et des aides éventuelles concernant l’achat d’équipements de lutte contre le gel ont été également soulevées.

L’assemblée s’est également accordée sur le fait que ces épisodes de plus en plus fréquents de gel sont, au même titre que les problèmes d’irrigation, en grande partie dus au réchauffement climatique.

Suite à cette visite, Nathalie Regond-Planas a présenté au sous-préfet le projet de la Maison des producteurs locaux envisagé au niveau de l’allée des Moines, face à la Gendarmerie nationale. Une manière pour la Ville de soutenir les producteurs et inciter à consommer local ».