Lundi 25 novembre 2019 à 18h 30 – au Théâtre de l’Étang à Saint Estève – « André Malraux, un ministre de la culture visionnaire »

 

par Pierre COUREUX (photo)
Il y a eu le MALRAUX le farfelu, le dandy, puis l’aventurier, le pilleur du temple Banteay Srey, le journaliste, le André MALRAUX de la guerre d’Espagne et celui de la brigade Alsace-Lorraine, le André MALRAUX, écrivain, auteur de La condition humaine ou de L’espoir, le André MALRAUX homme politique et ministre d’Etat chargé des Affaires culturelles (1959 – 1969). C’est de ce dernier MALRAUX que parlera Pierre COUREUX.

 

Après la Libération, la lecture de certains historiens permet à Malraux de s’inspirer de la grandeur et de fortifier certains mythes républicains. C’est lui qui rédige le texte définissant les missions de ministère de la Culture : il tient à rédiger lui-même la volonté de rendre accessible à tous les richesses artistiques et culturelles de l’humanité. Il fait voter une loi en 1962 de préservation du patrimoine : les monuments restaurés et blanchis, les secteurs sauvegardés, Paris et la France conçus comme des phares.

Avec les Maisons de la Culture, il reprend l’idée de la culture pour tous, du musée imaginaire.
André Malraux est ce ministre de l’irrationnel, qui a choisi de faire fusionner la vie de l’action et la vie de la pensée.
Pierre Coureux, ancien élève du lycée Arago de Perpignan. Président fondateur des « Amitiés Internationales André Malraux », il a été enseignant en coopération culturelle au Maghreb d’abord, puis en Afrique australe. Ce dont il est le plus fier, c’est d’avoir lancé, aux côtés du professeur Henri Godard, la revue Présence d’André Malraux. Ce qui le caractérise le plus, c’est son engagement constant au service de la culture.

CEPS en entrée libre et gratuite