L’initiative est originale et mérite d’être signée, surtout par ces temps de « disette » qui courent à cause de cette satanée crise sanitaire – et désormais sociale et économique – issue du coronavirus (COVID-19)…

…Tous les jeudis, samedis et dimanches, depuis le 1er janvier, en fin de matinée, Christian Belzules, dresse son banc d’écailler sur la célèbre grande place située dans le coeur historique du village Saint-André, grâce au comptoir mis à sa disposition par les restaurateurs de « L’Arago », Fanny et Jean-Michel Villemin.

Un système de dégustation dans la formule exclusive de vente à emporter permet à chacun(e) d’accoster dans le meilleur des produits de la mer.

Avec Belzules, c’est sûr, le banc d’écailler – « plein vent » – reprend du lustre avec une fraîcheur marine indémodable !