Communiqué de presse et appel à rassemblement, rédigé par un comité de soutien aux employés du CESR’66

 

 

« Y a-t-il un plan social déguisé au CESR’66 ?

Démissions en série, maladies, pressions pouvant aller jusqu’au harcèlement et licenciements violents on été constatés au cours de ces vingt-quatre derniers mois, touchant les sites de Lunel, Narbonne et Rivesaltes. Plus d’un employé sur trois impacté au CESR’66 !
Une aggravation très forte des pressions au cours de ces dernières semaines à mis à mal la part d’esprit d’entreprise qui restait encore chez les employés. La peur d’être soumis à la sanction pour la moindre erreur, immédiatement interprétée en faute, le recul de toute solidarité, voila l’état d’esprit que dégage aujourd’hui cette entreprise. Les manques structurels, eux, se ressentent jusque dans les témoignages de stagiaires :
Manque de moyens humains, techniques, supports et documents pédagogiques inadaptés, locaux dégradés et manque de place sont les retours faits trop souvent par les apprenants sur de nombreuses formations.
Ce mardi matin, 7 juillet à 8 h, un appel est lancé aux employés et stagiaires, repris par les syndicats Solidaire et CGT, pour se réunir et affirmer notre soutien à tous les employés qui se sentent mis en difficulté par les menaces hiérarchiques, pour un accueil décent des stagiaires, pour que cette société retrouve un peu d’humanité ».

 

  • Rendez-vous : ce mardi 7 juillet 2020, 8h, devant le CESR’66 de Rivesaltes  (Rue Alfred Sauvy, A9 Péage-nord)