Communiqué de presse.

 

« La journée de la fierté est le fruit d’une tradition chez les membres des communautés LGBTQ visant à exiger des mesures concrètes de la part des gouvernements. Ce sont les émeutes de Stonewall qui, il y a 50 ans, ont fait naître cette fière coutume.

La drag-queen de la communauté locale Uma GAHD organise un rassemblement pour commémorer les vies perdues au Québec par suite du SIDA et pour exiger des mesures gouvernementales pour lutter contre la crise mondiale associée à la maladie. Les organismes canadiens de lutte contre le SIDA, les groupes de développement international et les médecins exigent tous que le gouvernement Trudeau revienne sur sa décision de reculer face à la crise mondiale du SIDA.

Le samedi 17 août, des organismes canadiens de lutte contre le sida, des groupes de développement international, des chercheurs en santé et la communauté LGBTQ de Montréal (Canada) tiendront un rassemblement et une cérémonie commémorative au Parc de l’Espoir. Ces groupes souhaitent faire mémoire des Québécois qui ont perdu la vie lors de la crise du SIDA et leur rendre hommage, mais aussi demander au Premier ministre TRUDEAU de revenir sur sa décision de reculer face à la crise mondiale du SIDA.

La Journée de la fierté est le fruit d’une tradition chez les membres des communautés LGBTQ visant à exiger des mesures concrètes de la part des gouvernements. Ce sont les émeutes de Stonewall qui, il y a 50 ans, ont fait naître cette fière coutume. La fierté est une question d’activisme et de célébration ».

 

Évènement : rassemblement avec la drag-queen de la communauté locale Uma GAHD, des organismes de lutte contre le SIDA et des groupes de développement international pour exiger que le Canada s’engage davantage dans la lutte contre le SIDA dans le monde.