(Communiqué)

 

-« L’Alliance Transfrontalière des Usagers Pyrénées-Méditerranée apporte son soutien au projet ConnECT et à l’ouverture de nouvelles lignes de bus transfrontaliers dans l’espace catalan de mobilité

Créée le 13 juillet 2013 à Villefranche-de-Conflent, l’Alliance transfrontalière des usagers de transport de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée est une plate-forme d’associations d’usagers en Occitanie et Catalogne du Sud qui militent pour l’amélioration de la coordination des services publics de transports collectifs notamment ferroviaires à la frontière franco-espagnole entre l’Occitanie et la Catalogne.

Apolitique et indépendant des opérateurs et autorités organisatrices de transport des deux côtés des Pyrénées, ce collectif se réjouit de la mise en place de nouvelles lignes de bus transfrontaliers entre la province de Gérone et le département des Pyrénées-Orientales grâce au projet ConnECT financé par le Programme européen Interreg POCTEFA ( https://lio.laregion.fr/Projet-ConnECT). Il s’agit d’une initiative attendue après plus de dix ans de lobbying, de rencontres à Perpignan, Gérone, Figueres, Latour de Carol, Puigcerda et les fêtes du train organisées à Portbou (2010), Collioure (2015) et Llançà (2018). L’Alliance transfrontalière tient à saluer le travail de coopération effectué au-delà des sensibilités idéologiques par la Généralité de Catalogne, le Conseil régional d’Occitanie et le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales dans le cadre de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée.

Avec l’amélioration des liaisons ferroviaires entre Puigcerdà et Latour de Carol puis entre Portbou et Cerbère dont les correspondances sont désormais mentionnées dans les fiches horaires des TER Occitanie, il faut se réjouir de la volonté des élus locaux, départementaux et régionaux de dépasser les frontières dans l’espace catalan y compris dans les zones rurales affectées par la désertification et le manque de voies de communication.

L’hôpital transfrontalier de Puigcerdà est désormais desservi par les cars Lio (lignes 566 et 569 avec des fiches horaires disponibles en français et catalan) depuis Porté-Puymorens et Formiguères et dans les deux sens. Il est en de même pour les stations de ski des hauts cantons qui bénéficient majoritairement d’une clientèle espagnole et sud catalane. La station thermale du Boulou dépourvue de gare ferroviaire est aussi accessible en bus comme les cités de caractère du Haut-Vallespir connues pour leurs artisanats et fêtes traditionnels (Saint-Laurent-de-Cerdans et Prats-de-Mollo).

La polémique et la vive émotion suscitées par l’ouverture des trois lignes de bus de la compagnie Teisa de Figuères, La Jonquère et Camprodon sont « déconnectées » des réalités de l’économie des communes directement concernées, mais se comprend d’un point de vue humain par la crise sanitaire et les mesures de fermeture qui frappent les petits commerces, bars et restaurants en raison de la pandémie.

Le centre-ville de Perpignan a été fragilisé non pas par « l’excès d’offre de transport public», mais par l’ouverture de galeries commerciales en périphérie, des loyers commerciaux trop élevés et un stationnement payant aux tarifs inadaptés.

Le renforcement de la mobilité et des échanges dans les territoires ruraux et de montagne sont les conditions essentielles du développement économique de l’espace catalan et notamment du Roussillon historiquement enclavé et éloigné de Paris et des capitales régionales. Après la suppression des frontières et des contrôles douaniers notamment au Perthus et à Cerbère dans le cadre du marché commun, l’Union européenne a le devoir de revitaliser et redynamiser ces zones frontalières en finançant de nouvelles prestations d’intérêt général à destination de la population locale et des touristes.

A l’heure où les pouvoirs publics ont tendance à privilégier les infrastructures routières et les lignes à grande vitesse (LGV) coûteuses favorisant les métropoles au détriment des circuits courts et de l’économie de proximité, l’Alliance transfrontalière encourage les élus politiques et les décideurs économiques de l’Eurorégion à poursuivre leurs efforts dans le sens d’une écomobilité sans frontière au service des solidarités humaines et territoriales avec la sauvegarde et la réouverture des petites lignes ferroviaires ainsi que la relance des trains de nuit ».

 

-Associació per a la Promoció del Transport Públic, PTP de Barcelona – Tren per la Costa Brava

-Defensem el tren de l’Empordà

-Perquè no ens fotin el tren (línia R3 Barcelona-Puigcerdà)

-Transpirinenca/Transpyrénéenne de Ripoll

-Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports, FNAUT Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée

TGV – Sud, Territoires – Environnement

-Le train jaune- Ligne de vie

-Comité des usagers de la Ligne Villefranche-de-Conflent-Perpignan

-Association des Usagers du Train Perpignan – Portbou (UTPP)

-Association CDRIC (Coordination pour la défense du rail et de l’intermodalité en Comminges/Barousse).

 

566-Porté-Puigcerda-Mont-Louis-16-Novembre

569-Formigueres-Puigcerda-Err

horaris_autocars

CONNECT