Louis Aliot (Rassemblement National/ RN), maire de Perpignan, a posté hier, mardi 18 janvier 2022, une missive à l’attention de ses 227 collègues maires des Pyrénées-Orientales afin de les inciter à parrainer un(e) candidat(e), quel qu’il soit, quelle qu’elle soit, n’importe lequel, n’importe laquelle, à l’occasion de l’élection présidentielle…

 

Louis Aliot, maire de Perpignan.

 

Dans ce courrier-courriel on peut lire entr’autre sous sa plume : « La Présidentielle est aussi le moment de la présentation des candidats. A tort, beaucoup d’entre-vous considèrent que la loi leur fait obligation de se « découvrir politiquement » alors qu’il s’agit d’une simple formalité automatique et démocratique de « présentation » d’un candidat. Par votre signature, vous permettez à la démocratie de fonctionner et au grand débat national d’avoir lieu. Personne ne peut vous reprocher ce qui relève d’un enjeu démocratique majeur (…) ».

Il poursuit : « Ne signer pour aucun candidat revient à s’abstenir ! On ne peut quand même pas critiquer nos concitoyens qui s’abstiennent, tout faire pour qu’ils reviennent sur le chemin des urnes, et dans le même temps s’abstenir de présenter un candidat alors que la Loi nous le permet et que le pluralisme républicain l’exige… Signons ! Signons pour n’importe quel candidat représentatif mais signons ! ».

Pour mieux appuyer sa démarche, Louis Aliot n’hésite pas à faire référence au Général de Gaulle qui disait : « Est-ce que la démocratie, ce n’est pas, précisément, que tout le monde puisse se présenter à une élection ? Le peuple fera le tri !…On ne peut pas à la fois faire élire le Président au suffrage universel et au suffrage restreint. » (…) ».

Ce peuple dont Louis Aliot, toujours dans cette missive, rappelle : « Qu’aux dernières élections départementales et régionales une formation politique telle que le RN, dont le caractère républicain ne fait pas l’ombre d’un doute, a obtenu dans notre département plus de 40% des suffrages. Ne serait-il pas problématique de constater qu’aucun élu local du département ne présente la candidature de Marine Le Pen qui représente des milliers de nos concitoyens localement et des millions nationalement ? ».

Et le maire de Perpignan (environ 125 000 habitants) de conclure : « En ce qui me concerne, je signerai pour Madame Marine Le Pen et vous incite à en faire de même et ceci afin que ce débat républicain central pour notre pays puisse se tenir selon les principes de notre démocratie ».

L.M.