(Vu sur la Toile)

 

Présidentielle: est-on obligé de prendre tous les bulletins de vote avant de se rendre dans l’isoloir ?
(BFMTV)
|

 

Les Français ont jusqu’à 19h – ou 20h dans certaines grandes villes – ce dimanche pour se rendre aux urnes. Dans les bureaux de vote, ils auront le choix entre deux bulletins: celui de Marine Le Pen et celui d’Emmanuel Macron.

 

Pour le second tour de la présidentielle ce dimanche 24 avril 2022, deux choix dans les bureaux de vote : d’un côté un bulletin de vote Emmanuel Macron, de l’autre un bulletin de vote Marine Le Pen. Mais si vous avez déjà fait votre choix entre les candidats ou que vous comptez voter blanc, êtes-vous vraiment obligé de prendre les deux bulletins avant de vous rendre dans l’isoloir ?

Pas forcément. Si vous venez – sans le montrer – avec l’un des bulletins reçus à votre domicile, pas besoin de piocher sur la table installée dans le bureau le jour J. En revanche, si vous vous présentez les mains dans les poches, il vous faudra prendre les deux bulletins. Pourquoi ? Pour respecter le secret du vote, conformément à l’article 3 de la Constitution.
S’assurer que le secret du vote est garanti

 

En effet en France, le vote est soumis à une procédure assez codifiée. Ainsi, le suffrage universel doit impérativement être secret et les présidents de tous les bureaux de vote doivent prendre toutes dispositions nécessaires pour s’assurer que cela est bien respecté, comme le résume le Conseil constitutionnel.

Une circulaire adressée aux maires en 2020 précise d’ailleurs le « déroulement des opérations électorales lors des élections au suffrage universel direct », comme l’élection présidentielle. Elle prévoit que:

Elle prévoit que l’électeur, une fois dans le bureau de vote et son inscription sur les listes électorales vérifiée, « prend ensuite au moins deux bulletins de vote différents ». « Il peut également ne prendre aucun bulletin mis à sa disposition et utiliser soit l’un des bulletins qui lui ont été adressés à domicile, soit un bulletin imprimé par ses soins lorsque les règles relatives au scrutin le permettent. »
Dans le cas de la présidentielle, comme l’indique le Conseil constitutionnel, n’imprimez pas vous-même votre bulletin, sauf si vous voulez le voir recensé comme nul. « Si un électeur confectionne lui-même un bulletin de vote, a fortiori s’il exprime son suffrage au moyen d’un bulletin manuscrit, le bureau de vote doit considérer ce bulletin comme nul et l’exclure, en conséquence, des suffrages exprimés », résument les Sages.