(14, 15 & 16 décembre 2017)

Du fait de la proximité géographique et culturelle avec l’Espagne, du fait aussi qu’un pourcentage important de la population de notre département a des racines espagnoles, les habitants des Pyrénées-Orientales se sont sentis particulièrement concernés par les évènements se déroulant en Espagne, de l’annonce du coup d’état militaire à celle de la mort du dictateur.
Cette solidarité s’est exercée dans les deux sens. Soutien politique, humain et matériel des démocrates français aux Espagnols tant lors de la lutte pour sauver la République que dans le combat pour restaurer la démocratie en Espagne. Engagement des républicains espagnols pour la libération de la France et l’écrasement de l’Allemagne nazie.
C’est pourquoi les comités des Pyrénées-Orientales de l’ANACR et de l’IHS-CGT ont décidé de mettre en évidence, à l’occasion de leur 80°anniversaire, les actions, souvent méconnues, de solidarité des démocrates français envers les démocrates espagnols au cours de deux Journées d’Etude et de Témoignage.

Le jeudi 14 décembre à 18h 30 à la Médiathèque de Cabestany, nous projetterons le film Los niños d’Ivry relatant la vie d’un groupe d’enfants espagnols accueilli par cette municipalité communiste.

Le vendredi 15 décembre à la Bourse du Travail, à partir de 9h 30, sera consacré à l’étude de l’accueil des enfants espagnols en France de 1936 à 1939. Tout à tour seront évoqués la création du Comité d’Accueil, les « centres de triage » de La Mauresque et de Prats-de-Mollo/ La Preste, le placement en familles ou l’hébergement dans des centres gérés par des municipalités, des syndicats …

En fin d’après-midi, nous aborderons le deuxième thème de ces Journées : le franchissement illégal de la frontière franco-espagnole de 1937 à la mort du général Franco en 1975. Nous verrons d’abord comment, à partir de 1937, avec la politique de non intervention, les antifascistes désirant combattre dans les Brigades Internationales, sont passés en Espagne.

En conclusion de cette première journée le guitariste Francisco ORTIZ donnera un concert intitulé Historia de una bandera hommage à son père et à tous les Républicains espagnols déportés à Mauthausen.

Le samedi 16 décembre à partir de 9h 30, à l’Amphi 5 de l’Université Perpignan Via Domitia (rue Paul Alduy) seront étudiés le passage de la frontière par « les évadés de France (juillet 1940/ juillet 1944) puis par les antifranquistes (1944/1975) ».

Pour tout renseignement et inscription s’adresser à Georges SENTIS (sentis.georges@orange.fr)