(Communiqué)

 

 

 

-« La mobilisation des agents du courrier ne faiblie pas Second jour de grève pour les factrices et facteurs du Premier Ministre à Prades. Leur mobilisation, avec le soutien des syndicats SUD et CGT, est toujours importante puisque 95 % des titulaires étaient en grève ce jour contre la suppression de 2 tournées et la dégradation de leurs conditions de travail qui en découlera. Ces agents qui ont, par le passé, déjà subi des réorganisations fossoyeuses d’emplois menée par La Poste, s’insurgent majoritairement contre celle que compte mettre en place la poste à la fin du mois de janvier 2021. Comme dit l’adage « mieux vaut prévenir que guérir » et c’est ce que compte faire avec détermination ces agents.

Ils revendiquent :

 La réinjection d’une partie des emplois que La Poste leur dérobe en s’appuyant sur une quantification informatique de leur travail en totale déconnexion avec le travail réellement effectué sur le terrain

 Leur remplacement respectif quand ils sont en RTT les samedis alors que la Poste elle prévoit ces remplacements par les collègues (auto-remplacement) ce qui engendre un surcroît d’activité sur les autres jours de la semaine. Ces revendications répondent aux yeux des agents à des nécessités absolues concernant leurs conditions de travail mais aussi à l’exécution de leur travail pour pouvoir accomplir un service public de qualité que sont en droit d’attendre les usagers d’une entreprise comme La Poste.

La Poste de son côté, tente de casser la grève en envoyant des contingents de remplaçants venue de tout horizon (du département, mais aussi pour certains du département du Gard !).

Le climat est donc tendu entre factrices et facteurs de Prades, qui perdent de l’argent pour défendre leurs emplois, et les casseurs de grève. Cette tension est exacerbée en raison de la présence d’un huissier mandaté par La Poste (…).

Les grévistes ont, dans un premier temps, été reçus, hier mardi 8 décembre, par la direction à 9h 30. La délégation composée des représentants syndicaux et d’agents a été forte de proposition visant à satisfaire leurs revendications notamment sur la problématique des samedis. Une seconde séance de négociations a donc eu lieu vers 13h 30. La Poste à fait une proposition sur l’organisation des samedis qui sera discuté ce mercredi 9 décembre en matinée, matin dès 7h 15 en assemblée générale.

Cependant, les factrices et facteurs déplorent des réponses à leurs yeux insuffisants sur la réinjection d’emploi dans la future réorganisation ce qui d’or et déjà laisse transparaître une très probable reconduction du mouvement.

Les postières et postiers de Prades seront donc vraisemblablement en grève avec une présence devant le Centre Courrier dès 7h 15 et vous invitent à venir les rencontrer sur le « piquet » de grève ».

 

 

 

(Communiqué)

 

La section PCF Capcir-Cerdagne-Conflent-Pyrénées apporte son soutien au personnel de la plate-forme courrier de Prades

« Depuis lundi 7 décembre, le personnel de la plate-forme de traitement du courrier de Prades est en grève illimitée. dix-huit employés titulaires sur vingt-cinq assurent le piquet de grève. Ils entendent ainsi s’opposer à la réorganisation des tournées des facteurs. Celle-ci ne prend en compte ni les besoins des agents, ni ceux des usagers qui attendent parfois plusieurs jours leur courrier. De plus, la distribution de la presse, officiellement prioritaire, n’est plus assurée correctement.

Les communistes du Capcir, de la Cerdagne et du Conflent apportent leur soutien au personnel du traitement du courrier, à Prades comme ailleurs. De bonnes conditions de travail et du personnel en nombre suffisant sont la garantie d’un véritable service public.

Usagers et salariés même combat ! »