(Communiqué)

 

 

-« Prades : Toujours 100% de titulaire grévistes
Troisième jour de grève pour les factrices et facteurs du Premier Ministre à Prades. Leur mobilisation, avec le soutien des syndicats SUD et CGT, contre la suppression de deux tournées et la dégradation de leurs conditions de travail qui en découlera est toujours aussi importante.

 

Ils et elles revendiquent :
 La réinjection d’une partie des emplois que La Poste leur dérobe en s’appuyant sur une quantification informatique de leur travail en totale déconnexion avec le travail réellement effectué sur le terrain.
 Leur remplacement respectif quand ils sont en RTT les samedis alors que La Poste elle prévoit ces remplacements par les collègues (auto-remplacement) ce qui engendre un surcroît d’activité sur les autres jours de la semaine.
Leur détermination à sauvegarder l’emploi dans le Conflent, à défendre leurs conditions de travail et un service public postal de qualité reste intacte. Pour les grévistes les deux revendications cité ci-dessus sont donc incontournables pour une issue favorable du conflit.
La Poste de son côté, tente de casser la grève en envoyant des contingents de remplaçants venue de tout horizon (du département, mais aussi pour certains du département du Gard !).
A noter que les soutiens des élus du Conflent se font de plus en plus nombreux par le biais de motions
de soutien aux agents grévistes.
Les grévistes ont ce matin peaufiné leurs propositions visant à satisfaire leurs revendications notamment sur la problématique des samedis qui pourraient conduire à un compromis rapide avec La Poste, elles ont été soumises à la direction de La Poste.
Une séance de négociations a eu lieu vers 13h 30. Celle-ci n’a malheureusement rien donné puisque La
Poste pour répondre à la question de l’emploi s’est contentée de faire des propositions visant à déshabiller Paul pour rhabiller Jacques. Celles-ci ont reçues un accueil très défavorable des agents qui ne voient en elles aucunes solutions concrètes à la surcharge de travail engendrée par les suppressions d’emplois (- 2,5).
Les postières et postiers de Prades ont donc reconduit la grève en assemblée générale pour demain vendredi 10 décembre avec une présence devant le Centre Courrier dès 7h 15. Ils vous invitent à venir les rencontrer sur le « piquet » de grève ».