« Deux petites dames vers le nord »… Pour rire et se détendre, pour oublier le temps d’un après-midi que le ciel est menaçant, la Compagnie « Les Baladins d’ici » ont concocté une mise en scène du texte de Pierre Notte qui a déjà fait ses preuves auprès du public.

 

« Deux petites dames vers le nord », c’est le drôle de périple de deux sœurs qui « ont décidé de prendre leurs fantômes par la main pour danser avec plutôt que de les avoir sur le dos » ! Annette et Bernadette, souvent fâchées mais toujours étroitement liées mènent une même quête. Elles ont décidé d’annoncer à leur père, enterré quelque part dans le nord le décès de leur mère. Avec humour, tendresse, parfois en chansons, elles vont vivre une succession d’aventures burlesques jalonnant leur chemin familial, chaotique et joyeux.
A la fois touchantes, désopilantes, agaçantes, délirantes, émouvantes, les deux petites dames vont nous faire rire aux éclats, frémir, nous attendrir au fil de leur histoire tragicomique que le génial auteur a voulu original, sachant faire rire sur la condition humaine face à la mort, l’abandon ou la vieillesse.
Un road movie drôle et libérateur aux saveurs de l’enfance.

 


Pierre NOTTE, auteur, compositeur, metteur en scène, comédien a également été animateur dans un centre de loisirs, journaliste et secrétaire général de la Comédie-Française. Ses pièces ont été présentées en France, en Allemagne, en Italie, en Grèce, en Autriche, en Angleterre, au Japon, en Bulgarie, aux États-Unis, au Liban ou en Russie. À Tokyo, il a donné des récitals de chansons, et signé en 2015 la mise en scène de Moi aussi je suis Catherine Deneuve en japonais.

Il est l’auteur des romans Quitter le rang des assassins (Gallimard, collection blanche, 2018), J’ai tué Barbara (Philippe Rey, 2018), Tokyo, Catherine et moi (Gallimard, le sentiment géographique, 2017), La Chanson de madame Rosenfelt (Maurice Nadeau, 1993).
Il est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Il a été nommé à cinq reprises dans la catégorie « auteur » aux Molières, il a reçu le prix jeune talent de la SACD, le prix Émile Augier de l’Académie française et le prix Beaumarchais 2017 du Figaro.

Les Baladins d’ici, de l’Hérault, en véritables saltimbanques, promènent leurs tréteaux ici et ailleurs ! Ils confient volontiers « Nous sommes des amis unis par la passion du théâtre. Nos idées bouillonnent dans notre chaudron magique et chacun apporte son ingrédient à la recette pour régaler le public. Notre répertoire est varié : de Feydeau (Feu la mère de Madame) à Boris Vian (les bâtisseurs d’empire), en passant par Courteline ou Pierre NOTTE (Deux petites dames vers le nord). A l’occasion, nous faisons œuvre de création comme pour « les femmes dans la Grande Guerre ».
« Deux petites dames vers le nord », ce dimanche 27 octobre, à 16h, au ciné-théâtre Vauban,
Tarif plein : 12 euros, tarif réduit 10 euros. + d’info en appelant le 04 68 82 60 99