Jean de CLUNI, originaire de Lorraine, s’est installé dans la région des Fenouillèdes depuis 2005, dans le petite village de Lesquerde.

Depuis sa rencontre avec le peintre et sculpteur catalan Josep CASTEILL dans les années 90, il ne s’arrêta pas de chercher pour ses œuvres des solutions pour tromper le regard des visiteurs , du trompe l’oeil classique à ses débuts à cette exposition sur l’abstraction cinétique au centre d’art le Dôme de Port-Vendres.

Influencé par le peintre Yaacov AGAM (Aménagement de l’antichambre des appartements privés du Palais de l’Elysée pour le président Georges Pompidou ) et Kim En Joong ( vitraux de Fontfroide) , il étudia la peinture sur verre pour réaliser des effets d’optique avec un assemblage de plaque et bandes de couleur. La technique consiste à juxtaposer différentes plaques de verres spéciaux avec des bandes colorées et lorsque le visiteur se déplace devant, les bandes de couleur se percutent et font bouger un arrière plan abstrait.

« Ma démarche, explique l’artiste,  est la recherche et l’influence de la conjugaison du mouvement, de l’espace et de la lumière sur la perception et le ressenti du spectateur devant chaque tableau tout en lui laissant la liberté d’interprétation de ce qu’il perçoit. Il s’agit d’un jeu de phénomènes lumineux à dimensions ludiques et spectaculaires qui posent le questionnement sur la perception ».

L’art cinétique (OP ART) est apparue fin des années 50 et le mot est employé pour la première fois en 1960 par une institution muséale, le Kunstgewerbemuseum à Zurich. L’art cinétique recoupe différentes pratiques que ce soit des œuvres motorisées ou modifiés par les visiteurs ou des éléments naturels comme l’eau et le vent…mais cela inclut aussi le mouvement de perception dans l’oeil du spectateur lorsqu’il se déplace devant une oeuvre qui n’est pas forcément mobile par elle-même. Beaucoup d’artistes comme Victor Vasarely, Carlos Cruz-Diez, Jésus Raphael Soto, jULIO le PARC pour les grands noms y sont référencés. Le musée Beaubourg à Paris possède beaucoup d’oeuvres d’art cinétique.

Au sein de la galerie Phylactère, Jean de CLUNI a participé aux salons Art UP de Lille et le salon START de Strasbourg.

Le centre d’art Le Dôme de Port-Vendres accueille la collection d’art cinétique du 9 au 24 février 2019, horaires : samedi-dimanche 13h à 18h et du mardi au vendredi 14h à 17h 30.

https://www.jean-de-cluni.com/