Une vue sélective de la nouvelle approche artistique du plasticien et théoricien Marc-André 2 Figueres (MA2F), Galerie Claire Mayol à Port-Vendres

 

Cela se passe à la Galerie Claire Mayol*, sur des quais, à Port-Vendres. Et c’est à voir, ou à revoir, malgré le thème provocateur de l’expo – « Peintures/ sculptures invisibles » – car en définitive, d’où qu’on vienne pour entrer dans les tableaux de l’artiste Marc-André 2 Figueres, c’est dans le regard que tout se passe. Peu importe s’il s’agit de double vue, de seconde vue, déclenchée à partir du subconscient, la réalité est qu’il nous en met plein la vue, comme si depuis un balcon on avait une vue plongeante sur un décolleté insaisissable…

 

Marc-André 2 Figueres et Collioure… une très belle histoire d’amour

 

Depuis la création ses « Points 2 vue » de Collioure – c’était il y a plus d’un quart de siècle (on raconte que l’Homme de Tautavel était présent au vernissage) – Marc-André 2 Figueres n’a cessé de nous en faire voir de toutes les couleurs, même en noir et/ ou (en) blanc ! Avec sa forêt de cadres qui tel un mobilier urbain dessinent les chemins colliourencs du Fauvisme, son nom est artistiquement solidement ancré dans le patrimoine local, scotché à jamais à celui de la Perle de la Côte Vermeille qu’est le petit port catalan. Mais la consécration vraie est venue d’ailleurs, de Bruxelles en Belgique, par exemple, où il est devenu en quelque sorte un modèle pédagogique d’installation artistique sur le territoire.

Ici, à Port-Vendres, il poursuit, sans que l’on sache vraiment s’il s’agit d’une vue pessimiste ou optimiste de la situation. La certitude, malgré l’absence de couleurs**, c’est que sa démarche intellectuelle est bien en vue. C’est tout vu ! Car cela n’a rien à voir avec l’invisibilité du kaléidoscope qu’il a définitivement jeté aux orties… pour mieux pouvoir apprécier, contempler, jauger… en bref : voir son oeuvre en peinture.

Quoi qu’on dise sur lui, quoi qu’on en pense : il a la faculté de voir la vie autrement, de percevoir la lumière insolemment, de regarder la forme et le relief des objets différemment, de décrypter nos comportements par le petit bout de la lorgnette, sans que l’on sache vraiment ou que l’on devine tout simplement de quel côté il se positionne.

Avant-gardiste à première vue, visionnaire évidemment, et naturellement, son talent c’est aussi de peindre comme on fait un selfie, c’est de révolutionner l’art avec la manière numérique. Notamment. Ce n’est pas du déjà vu. Mais ne vous y trompez surtout pas, il est loin d’avoir la vue courte et dans sa façon de voir la vie il est tout sauf un m’as-tu-vu !

MA2F est ainsi. A chacune de ses apparitions artistiques, il crée l’événement, parce que, justement, il a toujours quelque chose en vue : un détail, un trait de son imagination, de son caractère, de son vécu, une certaine clairvoyance magnétisante.

Tel un fauve, l’artiste tire à vue, dans une élégance sensorielle qui ne laisse pas indifférent.

L.M.

 

*Galerie Claire Mayol : 1, Quai Pierre Forgas à Port-Vendres. Tél. 06 19 69 12 35

**Après la publication l’an passé de son livre « La couleur c’est la misère de la peinture » (publié aux Ed. Balzac à Baixas), le plasticien et théoricien Marc-André 2 Figueres, alias MA2F, revient en 2020 avec un nouvel ouvrage, un manifeste intitulé « 2isme » (www.editeur-balzac.com)

IMG_6789

 

IMG_6790