(Communiqué)

Sous le titre « Le COVID a bon dos », le Collectif La parole est aux Port-Vendrais communique :

« Il ne faut jamais oublier ! Souvenons-nous de la décision du maire de Port-Vendres, lors du conseil municipal de fin d’année. Les aînés de notre commune ont été privés des colis de Noël. Et pourquoi ? Parce que soi-disant la commune n’en avait plus les moyens ; elle avait eu trop de frais face au COVID… Port-Vendres serait-elle donc la seule commune à avoir eu des dépenses face au virus ? Il est temps d’arrêter de nous prendre pour des imbéciles (…). C’est ainsi que la municipalité de Port-Vendres a remercié les aînés de la commune – vite oubliés !- alors qu’ils ont été l’objet de toute leur attention durant la campagne des Municipales ! Pour couronner le tout, le maire, désormais candidat aux prochaines élections départementales*, récidive en allant à des goûters organisés par une de ses élus et une autre association. Tout cela est particulièrement choquant (…) ».

En conclusion, ledit Collectif demande aux seniors de Port-Vendres de « sanctionner leur maire électoralement »… Réponse, ce dimanche 20 juin, à l’issue du 1er tour des élections départementales ».

 

L.M.

 

*Grégory Marty, maire de Port-Vendres, se présente sur le canton de la Côte Vermeille, en binôme avec Julie Sanz, maire-adjointe d’Argelès-sur-Mer.