© Yannick Perrin

Théâtre

La Résistible Ascension d’Arturo Ui

Bertolt Brecht / Dominique Pitoiset / Philippe Torreton

jeudi 02 mars – 19h | vendredi 03 mars – 20h30 | Le Grenat
tarif de 10€ à 29 € | 2h

C’est au Grenat du Théâtre de l’Archipel que le comédien Philippe Torreton, dans le rôle titre d’Arturo Ui, incarnera l’archétype du leader populiste projeté dans une France qui se veut résolument contemporaine. Signé Dominique Pitoiset, le spectacle touche juste et cette œuvre allemande des années quarante, reflétant une société sclérosée par la montée en puissance des nationalismes et extrémismes, trouve un terrifiant écho à notre XXIème siècle.
>> Attention il ne reste que très peu de places pour les 2 représentations au Théâtre de l’Archipel les 02 et 03 mars 2017.

Qui serait le Arturo Ui d’aujourd’hui ? s’interroge le metteur en scène Dominique Pitoiset. Pour Brecht, il était un double lointain d’Hitler tendance Al Capone. Pour Pitoiset, un représentant de cette nouvelle classe dirigeante d’aujourd’hui formée au libéralisme et au cynisme dont l’ambition est de régenter l’économie et la vie politique. À n’importe quel prix … Un spectacle qui résonne avec l’actualité.
Dans un décor glaçant, à la fois salle de réunion et morgue, le comédien et citoyen engagé, Philippe Torreton se jette dans ce rôle titre avec la passion et le talent qu’on lui connaît. Il est un Arturo Ui, cynique, cinglant, inquiétant absolument parfait, de bout en bout.
Le discours interpelle car il en rappelle d’autres, plus contemporains. Arturo Ui est un fasciste d’hier et un populiste d’aujourd’hui. Dans une interview à FranceInfo le comédien explique « On a essayé de l’éloigner d’Hitler, tout en gardant quelques petits symboles, et de le mettre dans le monde d’aujourd’hui », Philippe Torreton assume et cherche à comprendre « le mécanisme » et pourquoi, à un moment, « la vigilance baisse ». « Quels sont les rouages faussés de nos démocraties pour que le populisme revienne« .

jeudi 02 mars – 19h | vendredi 03 mars – 20h30 | Le Grenat
tarif de 10€ à 29 € | 2h

Théâtre de l’Archipel / scène nationale de Perpignan