(Communiqué)

 

 

 

-« Stop au monde d’Amazon !

A Perpignan, comme dans de nombreuses villes en France, un groupe de militants d’Alternatiba66 et d’ATTAC66 dénoncent par cette action les pratiques déloyales et prédatrices d’Amazon. Ce samedi 5 décembre 2020, en plein Black Friday, un affichage en centre ville alertera sur le monde d’Amazon aux conséquences sociales et écologiques dramatiques

 

A l’heure ou les commerçants locaux, fragilisés par la crise sanitaire, n’ont jamais été autant menacés par la concurrence déloyale d’Amazon, l’extension massive des nouveaux entrepôts de la firme fera disparaître inexorablement le commerce de proximité.
Les conséquences seront dramatiques : plus de 100 000 emplois en lien avec le commerce traditionnel pourraient être détruits, plus de 2 milliards de produits supplémentaires seront importés par an. Le Haut Conseil pour le Climat vient de rendre un rapport accablant sur le poids des émissions de gaz à effet de serre des produits que nous importons. Il alerte sur une mondialisation de la production qui nous enfonce dans le chaos climatique.
Cette absence de régulation, de cadre contraignant nous mène tout droit vers le chaos climatique, la crise sociale et toujours plus d’évasion fiscale au détriment des moyens d’action de l’État au bénéfice de la collectivité.

L’une des 150 propositions de la convention citoyenne pour le climat concernait la lutte contre l’artificialisation des terres, pour une plus grande autonomie alimentaire du territoire. Le Président de la République n’a pas pris la mesure de cet enjeu crucial, en excluant les entrepôts du e-commerce d’un moratoire sur les nouvelles constructions, il laisse Amazon construire plus de 20 nouveaux entrepôts dans le pays .
La firme obtiendra, par cette implantation, une position dominante qui se traduira à court ou moyen terme par une situation de monopole sur le commerce de distribution.

Le Black Friday c’est le jour ou Amazon réalise son plus gros chiffre d’affaire dans le monde et en France.
Stoppons Amazon avant qu’il ne soit trop tard ! ».