(Communiqué)

 

-« Notre Collectif « Pour une Histoire franco-algérienne non falsifiée » organise ce samedi 17 octobre, à 19h, un ciné-débat au Cinéma Castillet du centre-ville autour du film « Dissimulation d’un massacre », en présence du réalisateur Daniel Kupferstein, en mémoire des centaines d’Algérien.ne.s, qui manifestaient pacifiquement à Paris Le 17 octobre 1961 contre le couvre-feu que le gouvernement leur imposait, et qui tombaient sous les balles de la police de Maurice Papon, alors préfet de Paris.

Ce sera aussi l’occasion pour notre Collectif de rappeler qu’à Perpignan, en particulier, depuis 2003 une stèle honorant (…) l’OAS (Organisation de l’Armée Secrète) trône dans un cimetière public. Où avec des fonds publics a été construit un « Centre de documentation des Français d’Algérie » dans lequel s’expose une histoire falsifiée de la colonisation concoctée par les nostalgiques de l’Algérie française ainsi qu’un « Mur des disparus », exclusivement des Français d’Algérie, taisant les noms de milliers d’autres parce qu’ils étaient Algérien.ne.s.
C’est contre ces symboles honteux (…) de la colonisation que notre Collectif lutte ici depuis plusieurs années, et se mobilise, avec les nombreux mouvements qui se sont produits en France depuis des mois, pour exiger la vérité sur les crimes de la colonisation ! ».