Communiqué

« La Direction du Groupe SNCF avait décidé d’envoyer les wagons frigorifiques du PERPIGNAN-RUNGIS à la destruction, en gardant l’information secrète et sans en aviser le gouvernement. (Nous avons également du mal à croire que le gouvernement n’est pas au courant du projet de destruction).

Dés que nous avons eu l’info, la CGT cheminots et Interpro ont alerté les médias et pouvoirs publics, lesquels s’étaient engagés à refaire rouler le train à partir du mois de novembre 2019.

Le gouvernement vient d’ordonner à la SNCF d’annuler leurs destructions et découpes.

De plus, la CGT a fait reculer La Direction SNCF concernant la suppression du poste SAV en charge du train des primeurs sur le site de Perpignan, une pierre de plus, dans un combat, mais primordiale pour la défense du bassin d’emplois et de la bataille pour l’environnement.

La CGT ne lâchera en rien le sujet, et exige du Gouvernement et de la Direction SNCF de participer aux débats dans les prochaines réunions du ministère.

Le gouvernement doit arrêter de jouer avec le train des primeurs et de tenir ses engagements de le remettre sur les rails au plus vite…………. « .

 

 

 

 

Communique de presse_Une victoire de plus pour le train des primeurs (1)