Des opposants au pass vaccinal ont défilé dans les rues de plusieurs villes (dont Perpignan) samedi, deux jours avant son entrée en vigueur, réclamant la « liberté » et fustigeant « l’Apartheid » imposé selon eux par le gouvernement entre vaccinés et non vaccinés

 

A Perpignan, des manifestants s’en sont pris violemment à Romain Grau, député de La République En Marche (LaREM) de la 1re circonscription des P-O, et ce alors alors qu’il s’apprêtait à entamer un dialogue avec eux devant sa permanence, située rue du Marché-de-Gros, dans le centre-ville de Perpignan.

Louis Aliot (RN), maire de Perpignan, a immédiatement réagi pour condamner cette agression : « Quoi qu’on puisse penser de la politique soutenue par monsieur Romain Grau et LREM, je condamne sans ambiguïté les violences et insultes dont il a été victime. Le combat des idées se fait lors des élections par les débats et dans les urnes pas par l’insulte. Le droit de manifestation est sacré et ne doit pas être dénaturé par des actes de cette nature ».

 

Ce dimanche matin, dans un communiqué de presse Guy Torreilles, président départemental du MoDEM66, réaffirme son soutien total au député Romain Grau : « En tant que président du MoDEM66, mais aussi personnellement, c’est un soutien total que j’adresse à Romain Grau, Député de la 1re Circonscription des Pyrénées-Orientales. Je condamne sans réserve toutes agressions. Il est inadmissible d’en arriver aux mains et aux violences ».