(Communiqué)

 

Photo, de gauche à droite : Franck Séguret, restaurant Le Clos des Lys, à Perpignan ; Brice Sannac, président des restaurateurs, Hôtel des Elmes – Restaurant la Littorine, à Banyuls-sur-Mer ; Hervé Montoyo, président de l’Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière des P-O (l’UMIH’66) ; Aziz Zizou Seb, président branche des Cafetiers et métiers de la Nuit, Le Casa Café

 

 

« Nous avons été reçus ce jour (hier, vendredi 16 octobre 2020) par le préfet des Pyrénées-Orientales, M. Etienne Stoskopf, juste avant sa conférence de presse dévoilant les mesures pour nos métiers en réaction à l’aggravation de la situation sanitaire dans notre département. Nous avons rencontré un préfet conscient des difficultés et à l’écoute.

Au cours de l’échange, nous avons rappelé la fermeté du syndicat face à la minorité d’établissements qui n’appliquent pas avec assez d’assiduité le protocole.

Nous avons tenu à alerter le représentant de l’Etat sur la détresse de nos collègues face à cette nouvelle vague, et surtout, sur la nécessité de mesures de soutien pour nos trésoreries !

Aucune branche ne doit être oubliée.

Nos entreprises sont des piliers de l’économie départementale, nos emplois sont non délocalisables et l’Etat se doit de répondre présent face l’urgence économique !!! Trop d’entreprises sont en péril.

Les contacts se poursuivront dans les prochaines heures avec le décret d’état d’urgence sanitaire qui concernera l’ensemble du territoire national ».

 

Franck Séguret, restaurant Le Clos des Lys, à Perpignan ;
Brice Sannac, président des restaurateurs, Hôtel des Elmes – Restaurant la Littorine, à Banyuls-sur-Mer ;
Hervé Montoyo, président de l’Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière des P-O (l’UMIH’66) ;
Aziz Zizou Seb, président branche des Cafetiers et métiers de la Nuit, Le Casa Café