Le Prix Méditerranée fondé en 1985 fête ses 30 ans. Remise des prix 2015 du CML aux lauréats (Méditerranée et Spiritualités d’aujourd’hui), débats et dédicaces au programme, samedi 26 septembre à 16h à l’hôtel Pams. Entrée libre.

 

A la fois prix de découverte et de consécration, le prix Méditerranée fondé par le Centre Méditerranéen de Littérature et ses partenaires (Ville de Perpignan, Département des Pyrénées-Orientales, Région Languedoc-Roussillon et Caisse d’épargne Languedoc-Roussillon) est présidé par l’académicien Dominique Fernandez. Le jury comprend aussi les académiciens français Danièle Sallenave, Dominique Bona, Jean-Christophe Rufin et Amin Maalouf.

Le prix Méditerranée a pour ambition «de valoriser l’espace culturel entre les différents pays dont la Méditerranée est le creuset». A la fois prix de découverte et de consécration, il a couronné au fil des ans depuis sa création des auteurs des deux rives de la Méditerranée parmi lesquels, Hector Bianciotti, Dominique Fernandez, Amin Maalouf, Jean-Christophe Rufin, Wajdi Mouawad, Umberto Eco, Amos Oz, Arturo Perez Reverte, Pietro Citati, Claudio Magris, Pierre Assouline, Edmonde Charles Roux, Orhan Pamuk et Javier Cercas.
La cérémonie d’anniversaire du trentième anniversaire du Prix Méditerranée sera organisée ce samedi 26 septembre à Perpignan, en présence des lauréats 2015 et d’anciens lauréats.

D’Alger à Venise

Le Prix Méditerranée 2015 sera remis à Valérie Zenatti pour Jacob, Jacob (L’Olivier) et le Prix Méditerranée étranger à Milena Agus et Luciana Castellina, pour Prends garde, traduit de l’italien par Marguerite Pozzoli (Ed. Liana Levi).

Le Prix Méditerranée de poésie Nikos Gatsos a été décerné à Jean Orizet pour l’ensemble de son œuvre (Le Cherche Midi), et le Prix Méditerranée de l’essai à Thierry Clermont pour San Michele (Seuil).Née à Nice en 1970, Valérie Zenatti raconte dans son roman l’histoire de son grand-oncle, natif de Constantine, mort à presque 20 ans en 1944 sur le front alsacien, ressuscitant au passage la vie d’une famille juive dans l’Algérie des années 1940. Son livre pour adolescents Une bouteille dans la Mer de Gaza, paru en 2005, lui a valu une vingtaine de prix. Il a été adapté par elle-même et le réalisateur Thierry Binisti pour le cinéma sous le titre Une bouteille à la Mer, sorti en 2012.Dans Prends garde, Milena Agus et Luciana Castellina s’emparent d’un épisode peu connu de l’histoire de l’Italie, le lynchage des soeurs Porro après une manifestation de paysans à Andria, petite ville des Pouilles (Sud), où des coups de feu ont été tirés sur la foule.Le contexte historique et politique est traité par Luciana Castellina, essayiste et figure de la gauche italienne, et la romancière Milena Agus dresse, elle, un portrait intime des protagonistes sous forme romancé. L’ensemble des lauréats des Prix Méditerranée mentionnés ci-dessous dans le programme seront présents.

Les méditations du prix Goncourt Alexis Jenni

Le jury du prix « Spiritualités d’aujourd’hui » vient de dévoler la liste de ses lauréats 2015 Les deux lauréats de ce 15e prix sont Alexis Jenni pour « Son visage et le tien » (Albin Michel) et Marion Muller-Colard pour « L’Autre Dieu » (Labor & Fides). Un prix spécial du jury a également été attribué à Andrea Riccardi, Mgr Jean-Michel Di Falco et Timothy Radcliffe pour leur « Livre noir de la condition des chrétiens dans le monde » (Éd. XO), coordonné par Samuel Lieven, journaliste à La Croix. Des mentions spéciales du jury sont décernées au P. Mathieu Dauchez pour « Plus fort que les ténèbres » (Artège) et à Suzanne Giuseppi-Testut pour « François d’Assise, le prophète de l’extrême » (Nouvelle Cité).

Dans une méditation nourrie de souvenirs, Alexis Jenni, Prix Goncourt 2011 pour « L’Art français de la guerre », compose dans « Son Visage et le tien » un hymne aux cinq sens. Dans un texte mêlant le récit personnel, la méditation et une relecture spirituelle du livre de Job, la théologienne protestante Marion Muller-Colard donne à entendre la foi comme une audace. Dirigé par l’évêque de Gap, Mgr di Falco, avec le dominicain britannique, Timothy Radcliffe, et le fondateur italien de Sant’Egidio, Andrea Riccardi, « Le Livre noir de la condition des chrétiens dans le monde », regroupe les contributions d’experts mondiaux pour dresser un tableau complet des persécutions subies par les chrétiens dans le monde. Le P. Matthieu Dauchez, 39 ans, qui dirige la fondation ANAK-Tnk pour l’accueil des enfants des rues et qui avait accueilli le pape François lors de sa visite aux Philippines en janvier dernier, se voit récompenser pour son action pour les enfants défavorisés de Manille. Quant à Suzanne Giuseppi-Testut, elle a su raconter François d’Assise comme un authentique mystique, ami de la nature, de la pauvreté et de la simplicité, à partir de ses écrits souvent peu connus tels que ses Lettres et ses brèves sentences.

D’anciens lauréats seront présents pour l’occasion dont Hélène Legrais (Prix Méditerranée Roussillon 2012), Henri Lhéritier (Prix Méditerranée Roussillon 2014), Héloïse Guay de Bellissen (Prix Méditerranée des Lycéens 2014) et Jean-Noël Pancrazi (Prix Méditerranée 2012).

30e anniversaire du prix Méditerranée

Le programme complet

vendredi 25 septembre 2015 à 17h 30

Médiathèque • 15 rue Émile Zola • Perpignan.

Causerie autour de Mehdi Ben Cheikh, lauréat du prix Méditerranée du livre d’art 2015, de Jean-Noël Pancrazi, lauréat du prix Méditerranée 2012, en présence du traducteur catalan de son roman Madame Arnoul Joan-Daniel Bezsonoff i Montalat et d’Héloïse Guay de Bellissen, lauréate du prix Méditerranée des lycéens 2014.

samedi 26 septembre 2015 à 15h

Cérémonie de remise des prix Méditerranée et des Spiritualités d’Aujourd’hui 2015

Hôtel Pams • 18 rue Émile Zola • Perpignan.

Accueil des participants et dédicaces à 15h.

Remise officielle des prix du CML à 16h.

Un vin d’honneur sera servi à l’issue de la manifestation.

Entrée libre.

En présence de:

Valérie Zénatti, prix Méditerranée , « Jacob, Jacob », éditions de l’Olivier.

Milena Agus et Luciana Castellina (photo ci-dessus), prix Méditerranée Étranger , « Prends garde », éditions Liana Levi.

Thierry Clermont, prix Méditerranée Essai , « San Michele », éditions du Seuil.

Mehdi Ben Cheikh, prix Méditerranée du livre d’art , « Djerbahood », éditions Albin Michel.

Jean Orizet, prix Méditerranée de poésie Nikos Gatsos , pour l’ensemble de son œuvre.

Isabelle Vouin (photo -dessous), prix Méditerranée des lycéens , « L’Éclaireur », éditions du Jasmin.

Vincent Couture, prix Méditerranée Roussillon , « Bernard Goutta, le cri », éditions Talaïa.

Seb et Joseph Tolza, prix Méditerranée Roussillon , « La BD des catalans », éditions Le Diable Vauvert.

Anne-Lise Blanc et Françoise Mignon, mention spéciale du prix Méditerranée Roussillon, « Claude Simon, Rencontres », éditions Trabucaire et Presses universitaires.

Alexis Jenni, prix Spiritualités d’Aujourd’hui , « Son visage et le tien », éditions Albin Michel. L’ancien lauréat du Prix Goncourt dédicacera également son dernier roman « La nuit de Walenhammes », éditions Gallimard

Marion Muller-Colard, prix Spiritualités d’Aujourd’hui , « L’Autre Dieu », éditions Labor et Fides.

Suzanne Giuseppi-Testut, mention spéciale du prix Spiritualités d’Aujourd’hui , « François d’Assise, le Prophète de l’extrême », éditions Nouvelle Cité.

Et d’anciens lauréats dont Hélène Legrais « Ceux du château, ceux du moulin » (Calmann Lévy), Henri Lhéritier « Les Vêpres Siciliennes » (Trabucaire), Héloïse Guay de Bellissen « Les enfants de chœur de l’Amérique (Anne Carrière) et Jean-Noël Pancrazi « La senyora Arnould » traduction en catalan par Joan-Daniel Bezsonof de son livre « Madame Arnould » publié chez Gallimard en 1997 .

Dédicaces de l’ensemble des auteurs invités avec la présence sur place des Librairies Torcatis et Siloë.