Communiqué de presse.

 

 

 

La France Insoumise pleinement mobilisée pour L’Alternative à Perpignan

La France Insoumise de Perpignan organisait une conférence de presse ce mercredi après-midi. C’était l’occasion de présenter le binôme de chefs de file validé par le comité électoral national, Mickaël Idrac et Carole Gohier. Leur rôle sera de représenter La France Insoumise à l’occasion des discussions et des élections municipales à Perpignan.

Entourés par plus d’une demi-douzaine de militants, les deux chefs de file ont commencé par planter le décor. « Le choix exprimé de manière nettement majoritaire à l’occasion des deux assemblées communales insoumises de Perpignan tenues les 24 septembre et 16 octobre de contribuer à la démarche citoyenne de la liste « L’Alternative. Perpignan écologique et solidaire » correspond pleinement à l’ADN et à la stratégie de La France Insoumise. Il a d’ailleurs été immédiatement validé par les instances nationales, à l’exclusion de toute autre aventure personnelle ». De ce fait, Les Insoumis de Perpignan apportent leur contribution au travail de la liste, notamment en participant activement aux réflexions et aux propositions des commissions thématiques de l’Alternative.

« C’est d’autant plus facile que les orientations programmatiques de la liste correspondent à celle contenues dans le programme de La France Insoumise, L’Avenir en commun. Elles se structurent autour d’une triple urgence : démocratique, sociale et climatique », indique Mickaël Idrac. Carole Gohier fait part de l’ambition des Insoumis de Perpignan de décliner ces orientations de manière concrète. « Nous voulons faire de Perpignan un laboratoire de la 6° République afin de redonner au peuple sa pleine souveraineté. Nous mettrons en place des dispositifs pour que l’implication et le contrôle citoyens soient effectifs ». Mickaël Idrac illustrait les deux autres urgences en précisant la volonté de gérer les biens communs en services publics et de lancer une transition écologique ambitieuse qui concerne tous les aspects du quotidien, des mobilités à l’alimentation en passant par le logement ou l’énergie.

C’est par ce programme ambitieux de transformation que les Insoumis estiment que « L’Alternative. Perpignan écologique et solidaire » est réellement en capacité de proposer un changement par rapport aux politiques menées localement ou nationalement (et qui ont toutes échoué) par les différentes nuances de droite parfaitement interchangeables. Mais aussi et surtout de repousser à sa marginalité une extrême-droite toujours abreuvée à ses phobies et ses discriminations antirépublicaines, car « les vieilles recettes ayant fait preuve de leurs limites, les Perpignanais et les Perpignanaises attendent désormais des nouveautés radicales et solidaires ».
« Et ceci d’autant plus que La France Insoumise à Perpignan est la seule liste qui soit réellement de gauche et citoyenne à la fois », indique Francis Daspe.

Pour Les Insoumis, le capitalisme vert illustré au Conseil régional Occitanie par Agnès Langevine et l’acceptation de l’austérité par son allié socialiste sont totalement étrangers au patrimoine de gauche. De la même manière, le curieux amalgame entre une logique de cartel et des ambitions personnelles ne peuvent pas prétendre donner une quelconque illusion de vernis citoyen.

 

Pour La France Insoumise, un des prochains rendez-vous militants sera la participation à la 4° assemblée plénière de la liste citoyenne « L’Alternative. Perpignan écologique et solidaire » qui aura lieu ce samedi 30 novembre, à partir de 16h, au 44 de la route de Prades au local du Travailleur Catalan (TC).