Depuis 2003, le Festival international de carillon de Perpignan a réussi à s’intégrer dans l’offre culturelle estivale proposée
Pour sa 19e édition, du 14 juillet au 18 août 2021, autour de la thématique « Terra incognita», le Festival international de carillon de Perpignan programmera six carillonneurs français et européens.
A l’origine, sur les cartes géographiques, le terme « Terra incognita » désignait les terres situées au-delà des zones connues. En ce XXIe siècle, il semble ne plus exister de territoires réellement jamais explorés par l’homme, hormis des territoires souterrains et des fonds marins. Dès lors, de nos jours, le terme est utilisé de
manière plus figurée. Ainsi, une matière peut être « Terra incognita » pour une personne si elle excède le champ de ses connaissances.
Dans cet esprit, en plus des pièces habituelles de leurs répertoires, les carillonneurs programmés nous entraîneront vers des univers musicaux peu connus, voire inconnus. En effet, été après été, au fil des concerts et thématiques proposés, les festivaliers ont pu s’approprier le répertoire pour carillon et découvrir que de nombreuses pièces pouvaient être adaptées pour cet instrument hors norme. Mais tout musicien se doit d’être un explorateur ! C’est pourquoi, les carillonneurs programmés n’hésiteront pas à nous faire découvrir par exemple des œuvres de compositrices trop souvent exclues, des pièces de terres lointaines ou de temps reculés, voire oubliées par l’Histoire de la musique avec un grand H.
Pour le troisième concert de cette saison, ce mercredi 28 juillet à 18h, c’est Ulrich Seidel, carillonneur allemand, qui fera résonner les 46 cloches de l’ensemble campanaire de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Après ses études à Erfurt, Ulrich Seidel s’est formé à l’Ecole royale de carillon de Malines (Belgique) puis à l’école de l’Eglise de Løgumkloster (Danemark). Régulièrement, il donne des concerts associant carillon et autres instruments. Il est président de la Guilde allemande des carillonneurs.

 

Presse-2021-07-28