De sources généralement bien informées mais non autorisées, l’Office Public de l’Habitat Perpignan-Méditerranée s’apprêterait à remercier Michel Sitja, son actuel Directeur

 

Selon une indiscrétion, ou plutôt un secret de Polichinelle :  la nouvelle présidence de l’organisme d’HLM communautaire, en lien direct avec la Caisse des Dépôts, souhaiterait mettre en place de nouvelles orientations, budgétaires et professionnelles, (re)liées par une organisation et une gestion plus rigoureuses dans la gouvernance, afin de se consacrer à d’autres objectifs.

Les dés étant jetés, il semble bien que la partie de bras de fer soit maintenant scellée.

Et ce, même si une poignée d’élus clientélo-nostalgiques s’estimant toujours « en Cour » – des miracles alors ! -, emmenés par l’ex-maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (LR), qui fût également président de la métropole Perpignan-Méditerranée (PMM), restent fidèles au Seigneur des sociaux.

« Finalement, et après réflexion, est-ce que le retrait de Louis Aliot dans le procès l’opposant à Michel Sitja et Jean-Marc Pujol, n’est tout simplement pas dû à l’éviction de Michel Sitja de l’Office Public de l’Habitat Perpignan-Méditerranée ? », s’interrogeait ce vendredi matin un élu communautaire – donc forcément déjà au courant -, qui participait au rendez-vous hebdomadaire animé par le président de la métropole Perpignan-Méditerranée, Robert Vila (LR), maire de Saint-Estève et conseiller départemental. « Ce qui reviendrait à dire et qui rendrait à prouver que la Ville de Perpignan compte et pèse d’un bon poids, au sein de la communauté Urbaine, et plus qu’on ne le pense ! »

 

Par ailleurs. Une rumeur insistante affirme que Michel Sitja aurait déjà fait ses valises pour rentrer dans sa nouvelle maison professionnelle : la mairie de Pia, très prochainement, ès-qualité de Directeur de cabinet du Premier Magistrat, Jérôme Palmade. Mais ça, ça reste à confirmer : peut-être, bientôt, la semaine prochaine dans les colonnes du journal L’Indépendant ?

A suivre.

 

L.M.