(Communiqué)

 

-« Le lycée Maillol en ébullition

L’Intersyndicale et les personnels du lycée Maillol de Perpignan expriment leur désaccord, aussi bien sur la forme que sur le fond, avec la décision de reprise en classe complète pour les élèves de Terminale à partir de ce lundi.

Il s’agit d’une décision unilatérale prise dans le cadre d’un management autoritaire. Et ce même alors qu’une telle proposition avait été écartée à deux reprises, avant et après les fêtes de fin d’année, par le Conseil d’administration du lycée.

Cette décision est de nature en mettre en danger tant les personnels que les élèves face aux dangers de la crise sanitaire, alors qu’au même moment les mesures de durcissement des conditions du couvre-feu sont prises et que l’on sait pertinemment que les lieux clos à fortes densités de population comme le sont les salles de classe et les établissements scolaires sont des foyers de contamination et de diffusion du virus. L’incohérence est à son paroxysme quand on sait qu’en parallèle des préconisations ont été faites pour renforcer les précautions concernant l’accès à la cantine, les conditions de tenue des conseils de classe ou que les cours d’EPS en gymnases ont été supprimés !

L’Intersyndicale et les personnels du lycée Maillol de Perpignan sont décidés à réagir et à agir contre cette décision injustifiable, prise à rebours des choix effectués par la quasi-totalité des autres lycées du département. Ils dénoncent une mesure prise dans le non-respect de la concertation et du dialogue social par la direction de l’établissement ; ils s’indignent également des injonctions édictées dans la plus grande incohérence par le ministre Blanquer qui accroissent les dangers pour la santé de tous les usagers de l’établissement et démultiplient le stress des élèves.

Résolus à montrer leur opposition à cette décision, l’Intersyndicale et les personnels du lycée Maillol de Perpignan détermineront les modalités d’action, n’excluant aucune éventualité, tant dans l’immédiat que sur la longue durée. Des assemblées générales spontanées se tiennent en début de demi-journées et lors des récréations. Celle de 10h s’est transformée de facto en débrayage partiel qui a permis de compléter collectivement le registre des dangers graves et imminents ».

L’Intersyndicale du lycée Maillol