Louis Aliot, maire de Perpignan.

 

 

On se souvient qu’après un renvoi, le 24 février dernier… le procès qui devait opposer le nouveau maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), au directeur de l’Office Public de l’Habitat Perpignan-Méditerranée (HLM de la Métropole), Michel Sitja (LR), ainsi qu’à l’ancien maire, Jean-Marc Pujol (LR), alors président de la structure, devait se tenir ce jeudi 14 octobre, en audience correctionnelle à Perpignan.

Or le rendez-vous avec la Justice n’a pas eu lieu. Et, de source généralement bien informé, il n’aura finalement pas lieu. En tout cas pas dans les conditions judiciaires que la rumeur médiatique charriait…

Dans un communiqué diffusé dans la soirée, Louis Aliot a tenu à préciser : « En tant que maire, je ne suis pas un homme de guerre civile. Mais comme je n’ai pas le goût des poursuites additionnelles, j’ai préféré retirer mon dossier.  Pourquoi ? Parce que cette affaire n’est pas abandonnée car sur un volet de celle-ci et concernant des faits précis, la justice reste saisie ».

A suivre.

 

L.M.