(Communiqué)
La Municipalité de Perpignan et son maire Louis Aliot seraient-ils devenus pro LGBT+ ?
C’est la question que nous pouvons nous poser suite à la parution sur les réseaux sociaux d’un post montrant l’Hôtel-de-Ville et le Castillet parés d’un éclairage aux couleurs de l’Arc-en-Ciel…
Il serait bon que notre maire nous confirme son adhésion aux valeurs que nous défendons, lui qui a toujours milité, jusqu’à présent, contre toutes les avancées obtenues ces dernières années : le PACS, la PMA, le mariage pour tous, l’adoption par des couples homosexuels… et voté contre ou abstenu, par l’intermédiaire des représentants du Rassemblement National (RN) au Parlement Européen, les textes européens contre les zones sans LGBT en Pologne ou les textes législatifs prévus en Hongrie.
A-t-il changé d’avis sur les Marches des fiertés, lui qui déclarait le 2 juillet 2016 que « Le FN ne soutient pas la marche des fiertés, symbole exhibitionniste d’un communautarisme militant et anti FN » (https://www.lengadoc-info.com/3664/politique/gay-pride-lgbt-aliot-fn-sciences-po/) ?
Si c’est le cas, nous serons très heureux de le faire savoir et de croire aux miracles.
Mais nous pensons qu’il s’agit là d’une tentative de récupération politique indécente à moins d’un mois des élections législatives.
Mais laissons-lui le bénéfice du doute et attendons sa réponse avec impatience !
Qu’il sache que nous ne nous laisserons pas berner par quelques artifices et qu’il devra en apporter la preuve ».

Jean-Loup Thévenot, président de LGBT+66 539, rue des rois de Majorque – 66000 Perpignan et  www.lgbt66.fr – Tél. : 09 54 01 99 89 – courriel : contact@lgbt66.fr