(Communiqué)

 

Soirée du 25 septembre 2020 – au Palais des congrès Georges-Pompidou

 

-Le Serment de l’Humanité, au service de l’éducation, l’humanitaire et l’écologie

Pour les 30 ans de son existence, Femmes Internationales Murs Brisés était à l’auditorium Charles-Trenet au Palais des Congrès. Le 25 septembre, le troisième acte des Rencontres du Serment de l’Humanité a rassemblé un auditoire très nombreux. Une agréable surprise en cette période difficile pour les manifestations et festivités.

Pour l’ouverture de l’événement, Louis Aliot, maire de Perpignan, était représenté par André Bonet, adjoint délégué à la Culture.

Des élus, des parrains et partenaires se sont déplacés pour écouter Evelyne Mesquida, initiatrice du Serment de l’Humanité, et les éminents intervenants réunis pour faire avancer la réflexion Que fait-on pour un monde meilleur ?

Au-delà des habituels constats relayés par les journaux et les conférences thématiques, les orateurs se sont rejoints sur des valeurs communes et une volonté de dépasser le fatalisme ambiant.

Ils ont proposé leurs voies d’action ensemble :

En éducation, Philippe Benguigui, président national de Zakhor Pour la Mémoire, crée un pont entre passé et avenir pour grandir en continuité et en dignité. Gheorghe Anton, conseiller au CA de l’OMAEP, offre l’éducation prénatale et sa vision holistique de l’être humain. Mintze van der Velde, secrétaire général de Lucis Trust / Bonne Volonté Mondiale Genève, préconise une transformation personnelle pour dessiner la société d’un nouvel âge plus pacifique. Le Cheikh Khaled Bentounes, leader spirituel de la voie soufie Alâwiyya, a fait ratifier la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix en 2018.

En écologie, Valériane Bernard, représentante Brahma Kumaris ONU Genève, encourage un éveil de la conscience pour une vie plus harmonieuse et donne l’exemple de « India One», centrale d’un million de watts en énergie solaire thermique située près de leur campus au Rajasthan. Un des plus grands collaborateurs du Dalaï-lama en Europe, le Vénérable Thubten Wangchen a délivré un message d’espoir plein de joie communicative.

Pour le volet humanitaire, le poignant témoignage vidéo de Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, a précédé un appel à don pour la réhabilitation d’un foyer étudiant dans la capitale syrienne. Cette année, l’ancien curé de Beyrouth souhaite également aider les familles ruinées par l’explosion du port de la ville le 4 août dernier au Liban.

Dans sa synthèse, Evelyne Mesquida engage à prendre de la hauteur pour y voir plus clair, faire les bons choix, et surtout appliquer en conscience les droits et les devoirs que tout un chacun doit envers la planète et l’ensemble du vivant.

Habitués aux grandes scènes (Casino de Paris, La Mutualité, Altigone, Le Bascala, Genève…), les vingt danseurs non professionnels de The Blue Swan Guild, compagnie d’artistes créée par FIMB, ont communiqué au public l’avant-goût d’un monde meilleur enfin.

Le Serment de l’Humanité, une puissance à l’œuvre pour la paix ! ».