Après le succès mondial de La Liste de mes envies, Prix Méditerranée des Lycéens 2013 (plus d’un million d’exemplaires vendus en France), Grégoire Delacourt dédicacera ses romans mardi 28 avril à partir de 17h au Théâtre municipal de Perpignan à l’invitation du CML et en partenariat avec la Librairie Cajelice. Il présidera la Cérémonie de remise des Premiers Trophées de la Jeunesse

Grégoire Delacourt, invité à Perpignan par le CML, est le parrain de la Première éditions des « Trophées de la Jeunesse« , mise en place par la Mission Locale Jeunes et la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon *. Grégoire Delacourt prend avec son nouveau roman « On ne voyait que le bonheur » (J.C Lattès) une nouvelle dimension. Il a ce talent indéniable de nous entraîner et de nous attacher à ses personnages jusqu’à la fin. Antoine, expert en assurances, passe son temps à estimer et chiffrer le vie des autres au travers de leurs malheurs, jusqu’au jour où il s’intéresse au prix de sa propre vie; et le drame arrive. Que vaut-elle cette vie, quel est le prix du bonheur ? Plongée dans une malédiction familiale, dans l’enfance, l’adolescence et au coeur d’une vie d’adulte meurtrie.

L’écriture est percutante, à la première personne (par la voix d’Antoine d’abord, puis par le journal de Joséphine, sa fille); avec des mots simples, justes, forts et efficaces; des phrases « choc », qui parfois coupent le souffle et frappent au fond de soi; des chapitres courts qui tiennent en haleine : on rentre dans le livre et on ne le lâche pas. Grégoire aborde le thème de la thème de la lâcheté (ce mot revient de façon récurrente) et ce que cela engendre de manque d’estime de soi; le manque d’amour avec la difficulté de vivre et de grandir, la difficulté à aimer sans avoir été aimé; la violence de la vie par abandon de la mère, absence du père et trahison de la femme. Ce roman aux effets miroirs est une onde de choc de sentiments et d’émotions saisis à vif, qui nous happent. On n’en sort pas indemne et on y repense, avec beaucoup de phrases à relire et qui font réfléchir.

Un pièce qui parle de fragilité, d’amour et d’amitié

Après avoir dédicacé ses livres, Grégoire Delacourt présidera (toujours au théâtre municipal) la cérémonie de remise des Trophées de la jeunesse, durant laquelle seront honorés pour leur talent 15 jeunes de 16 à 26 ans. Il assistera en fin à la représentation à 20h29 de la pièce  de théâtre La Liste de mes enviesproposée par Boitaclous. Le best-seller de Grégoire Delacourt, qu’adapte Mikaël Chirinian est une réussite. Jocelyne, dite Jo, est mercière à Arras. Elle rêvait du prince charmant, mais c’est Jocelyn, dit Jo, qu’elle a épousé. Avec ses copines, elle joue au Loto et… gagne le gros lot. L’occasion pour elle de réfléchir à ses vrais rêves, ses valeurs, sa vie. Mikaël Chirinian joue Jocelyne mais aussi Jocelyn, Danièle et Françoise. Il est formidable de délicatesse, d’humanité, dans ce spectacle touchant et drôle, qui parle de fragilité, d’amour et d’amitié.

Loin de l’aspect anecdotique du gain à la loterie, la pièce nous interroge sur notre rapport à l’argent, nos liens affectifs. Que coucherions nous, nous, sur la liste de nos envies ? Qu’est-ce qui est finalement essentiel à notre quotidien : les biens matériels ou les gens qui nous entourent ? Comme dans toutes les fables, il y a une morale à la fin …

 

* Le concours des Trophées de la Jeunesse mise en place par la Mission Locale Jeunes et la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon  est organisé avec le soutien de nombreux partenaires, le CML, Boitaclous, L’Indépendant, France Bleu Roussillon, lla Préfecture des Pyrénées-Orientales, la Ville de Perpignan, le Conseil Départemental des P-O, la Région Languedoc-Roussillon, l’Université de Perpignan, l’USAP, les Dragons, Ciné Movida-Castillet-Perpignan, La Station des Angles, la Librairie Cajelice…  

 

Photos : L’écrivain à succès Grégoire Delacourt et Mikaël Chirinian dans le rôle de Jocelyne, la mercière d’Arras.