Pour faire court à cette réaction pour le moins surréaliste, pour ne pas dire « Dalinesque », mais pas surprenante de la part de Jean-Paul Alduy, ancien sénateur-maire-centriste-mondial de Perpignan, inventeur opportuniste du slogan réducteur Perpignan-La-Catalane, nous nous contenterons de lui rappeler que si aujourd’hui Louis Aliot est aux commandes de la ville de Perpignan, c’est grâce – ou à cause, selon le côté où on se place – à toutes les « catalaniaiseries alduyistes » égrénées au fil de ses mandats…

Pour le reste, on ne se plaindra pas bien évidemment que Perpignan n’a plus pour emblème une ancienne prison d’Etat – un peu d’Histoire n’a jamais fait de mal pour mieux se projeter dans l’avenir – et les édiles de tous bords (politiques, culturels…) apprécieront certainement de « manquer d’ambition », ce qui dans la bouche de JPA ne peut être forcément qu’un compliment !