Ce matin les Services techniques de la Ville de perpignan ont installé l’œuvre – SOLART-1– réalisée le 21 juin 2003 (solstice d’été), par l’artiste Marc-André 2 Figueres (MA2F), sur le rond-point de Tecnosud.

L’œuvre, d’une valeur évaluée à 45 000 €, a enfin été réintégrée à sa place. Pour l’anecdote, des employés municipaux avaient retrouvé la sculpture à l’abandon, « jetée aux ordures », sur le bord d’une route…

« C’est une immense satisfaction, une joie immense, de voir SOLART 1 retrouver sa place et surtout sa mission de montrer comment le soleil sculpte littéralement notre galaxie », a réagi l’artiste MA2F, très ému par ces retrouvailles. Il a également remercié la Municipalité de Perpignan, à commencer par les agents des services techniques municipaux pour leur rapidité et leur efficacité : « Je sais que le maire et l’adjoint de la Ville à la Culture avaient été très choqués en découvrant que l’oeuvre avait été ainsi « oubliée » ; Jacques Palacin, lequel entre autre est en charge des espaces verts et des opérations publiques sur le territoire a été particulièrement réactif pour coordonner cette opération qui n’était pas évidente au départ. Car pour réinstaller la sculpture il a fallu d’abord la nettoyer correctement, corriger éventuellement la dure épreuve du temps suite aux conditions dans lesquelles elle a été « exposé », abandonnée dans la nature comme un vulgaire déchet, etc.-etc., afin que l’oeuvre retrouve son lustre originel du départ, au moment de sa création. La Ville, très sincèrement, a fait un travail remarquable pour la sauver et lui rendre tout son aspect… solaire ! ».