Jeudi 18 février 2016

Les Jeudis de l’Angoisse.

 

Chair pour Frankenstein

Flesh for Frankenstein

Paul MORRISSEY avec la collaboration de AntonioMargheriti, Italie/France/USA, 1973, 1h35 (VF)

Le baron Frankenstein, déviant sexuel halluciné souhaitant dépasser les réalisations de la nature, a réussi à construire un zombie femelle, et ne cherche plus qu’une tête pour terminer son zombie mâle. Il veut en effet les faire copuler afin de donner au monde une race nouvelle et parfaite. Assisté de son fidèle Otto, c’est dans un bordel qu’il trouvera sa prochaine victime, un benêt désireux d’être moine. Dans la première moitié des années 70, l’artiste polyvalent Andy Warhol et sa bande se prirent d’affection pour les grands mythes du fantastique et livrèrent leur propre version de Frankenstein. Produit par Andy Warhol mais aussi par Carlo Ponti et Jean Yanne, Chair pour Frankenstein est un film étrange, au sujet et aux décors gothiques mais au script à la limite du parodique. On pourrait croire à du porno soft déguisé en film d’horreur, mais on a affaire à un film « trash » et malsain qui ne recule devant rien pour parfaire sa réputation de grande farce morbide et outrageusement sanglante… Le film apparaît aujourd’hui comme un classique du genre.

Sc. : Paul Morrissey et Tonino Guerra
Image : Luigi Kuveiller
Int : Monique van Vooren, Udo Kier, Joe Dallesandro, Carla Mancini, Cristina Gaioni…

Copie issue des collections de l’Institut Jean Vigo