Vernissage : vendredi 29 mars 2019, à partir de 18h30 : Davor VRANKIC, « Meeting point »

au Centre d’Art Contemporain
àcentmètresducentredumonde
3, avenue de Grande Bretagne, à Perpignan.
www.acentmetresducentredumonde.com

Exposition du 30 mars au 25 mai 2019
Du mardi au dimanche de 14h à 18h

Davor VRANKIC est né 1965, à Osijek, en Croatie. Il vit et travaille à Paris (France). Vrankic a étudié à l’École des beaux-arts de Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) de 1986 à 1988 puis, de 1988 à 1991, à celle de Zagreb (Croatie), où il a obtenu son diplôme. Il a complété sa formation à la Faculté d’Arts Plastiques, Paris VIII, de 1995 à 1999. Vrankic réalise des dessins à la mine de plomb et sur de grands formats. Noir et blanc, proches du photoréalisme, ses œuvres confrontent dans un seul et même espace toutes ses expériences visuelles, de la peinture classique à la vidéo, de la photographie à la gravure. Ses œuvres ont été montrées dans de nombreuses expositions individuelles et collectives à Paris, New York, Bruxelles, Amsterdam… Il a reçu différents prix d’art et son travail a rejoint les collections de nombreux musées internationaux (MoMA, New York ; Musée Overholland, Amsterdam…) ainsi que dans des collections privées.

Nous sommes invités à nous laisser envahir par le spectacle baroque et saisissant de cet hyperréaliste de l’émotion, ce conteur rétro-futuriste qui aime transformer la matière et envelopper le sublime d’une couche d’inconfort moribond. Ici la grandeur mystique des maîtres flamands ou espagnols fusionne avec des références underground et populaires, il nous parle de ses héros de bande-dessinée, de la quête du merveilleux selon Miyazaki ou encore des contes traditionnels fantastiques de l’Est. À l’image de ces figures éternelles qui ont bercé notre enfance ou nous accompagnent encore aujourd’hui, les mondes dessinés de Davor Vrankic nous fascinent parce que leur étrangeté nous est familière. En dessinant cette réalité apocalyptique et crépusculaire, qui est aussi un peu la nôtre, l’artiste nous rappelle avec la sagesse des visionnaires que « le véritable état du monde, c’est le chaos ».

 

Anne-Cécile GUITARD.