Rire – v.i – (du latin ridere) – Manifestation d’un sentiment de gaieté par un mouvement des lèvres et/ou de la bouche, accompagné de sons rapidement égrénés.

Comme le dit si bien le professeur Rollin, rigologue émérite et grand spécialiste de la chose comique, « l’humour est la plus belle invention de l’homme… juste après l’aspirateur ».

Une création ancestrale, donc, destinée à déclencher ce fameux sentiment de gaieté et qui, aujourd’hui, trouve sa voie de multiples façons… Il y a le rire fin qui y touche sans en avoir l’air, le rire gras qui vous rend délicieusement honteux, le rire anglais à prendre avec un ou deux sucres, le rire musical qui vous met en prime de jolies notes dans la tête, le rire sans sens qui vous fait hausser les sourcils, le rire grinçant qui secoue vos à-prioris et vos certitudes… bref, il y a autant de rires qu’il y a d’individus !…

Mais alors, comment faire pour les discerner et, au bout du compte, savoir lequel vous mérite le titre tant désiré, la palme du public, celle qui récompense celui qui aura fait vibrer le plus le rigolomètre ?…

Rien de plus simple, il vous suffit juste de vous poser dans un fauteuil du Théâtre municipal et vous laisser porter, transporter même, par votre curiosité, vos envies, vos sens…

Du 26 au 28 avril, au Théâtre municipal – Perpignan. Réservations : Boitaclous, Méga-Castillet – Rte d’Argelès – PERPIGNAN, 04 68 34 07 48, www.boitaclous.com

BAPTISTE LECAPLAIN

BAPTISTE LECAPLAIN
Jeudi 26 avril 2012 – 20h29 – Théâtre Municipal – Perpignan

Du haut de ses vingt-cinq ans, le premier athlète à pénétrer dans la fosse aux rires, n’a pourtant peur de rien. Hyper vitaminé et surprenant de recul et d’autodérision, BAPTISTE LECAPLAIN a trouvé la formule magique, celle qui allie sans la moindre fausse note, le moindre temps mort, sketches, mimes, improvisation et stand-up.

Qu’il nous conte les mésaventures du “jeune”, du “ jeune étudiant” ou du “jeune en coloc”, qu’il vienne seul ou en compagnie d’un mini-poney, il frappe juste, sans caricature, avec un petit côté candide déjanté qui ne peut que nous toucher et lui permet, au bout du compte, de plier la salle en quatre de rire.

Avec l’énergie de son âge, Baptiste Lecaplain prend d’assaut la scène et se pose d’emblée comme l’un des plus prometteurs espoirs comiques de sa génération. Multi-récompensé dans les festivals d’humour (Juste pour Rire entre autres), très chaudement recommandé par de glorieux aînés tel que Gad Elmaleh, Baptiste ne se prend pourtant pas au sérieux et continue spectacle après spectacle à décliner un univers fait de spontanéité, de dérision et d’une grosse, grosse dose d’énergie.

Sans jamais se perdre au fil de ses dérapages très contrôlés, en maîtrisant à la perfection ses désopilantes envolées et en gardant en permanence à l’esprit son goût pour le partage avec le public, Baptiste Lecaplain a signé un premier spectacle digne d’un vieux briscard, l’un de ceux, en tout cas, qui suffisent à vous faire adopter pour longtemps et inconditionnellement par le public !…

Jeudi 26 avril, à 20h29 au Théâtre Municipal – Perpignan. Réservations : Boitaclous, Méga-Castillet – Rte d’Argelès – PERPIGNAN, 04 68 34 07 48, www.boitaclous.com

PATRICK COTTET-MOINE

PATRIK COTTET-MOINE
Vendredi 27 avril 2012 – 19h29 – Théâtre Municipal – Perpignan

Mime de rien, le second à s’aligner sur la ligne de départ pourrait bien vous surprendre encore plus !… Car avec son air dégingandé et sa longue silhouette élastique, PATRICK COTTET-MOINE est un phénomène réellement à part sur la scène humoristique française.

Totalement inclassable, son chantier ouvert au public nous offre une vision pour le moins hétérodoxe de la société et des étranges personnages qui la peuplent. En dehors du temps et des modes, Patrick Cottet-Moine nous entraîne dans son monde, à la fois farfelu et poétique, tendre et absurde. Tout droit, dirait-on, sorti d’un dessin animé de Tex Avery, il nous transporte, à grands coups de magie visuelle et de tableaux insensés, dans son imaginaire peuplé de motard dévastés, de musiciens égocentriques et autre tennis-woman exubérante.

Désopilant et fou, le burlesque de Patrick Cottet-Moine sait se faire tour à tour extravagant et attendrissant, joliment azimuté et tendrement drôle.

Oubliez tout ce que vous pensez savoir sur le mime, ce spectacle va complètement bousculer vos certitudes, renouvelant pour longtemps votre vision sur l’iconoclaste et fantasque humoriste qui se produit devant vous.

Ne ressemblant à personne, jouant à la perfection de son corps élastique, de son visage extensible, Patrick Cottet-Moine nous ouvre, tableau après tableau, la porte d’univers décalés, où l’absurde le dispute à l’extravagance, où le comique se fait autant de gestes que de situations, où le rire est aussi fin qu’universel. Tentez l’expérience et embarquez à votre tour sur le navire fou du mime le plus bruyant du monde…

Vendredi 27 avril, à 19h29 au Théâtre Municipal – Perpignan. Réservations : Boitaclous, Méga-Castillet – Rte d’Argelès – PERPIGNAN, 04 68 34 07 48, www.boitaclous.com

ALBERT MESLAY

ALBERT MESLAY
Vendredi 27 avril 2012 – 21h29 – Théâtre Municipal – Perpignan

S’il y en a un, au contraire, qui s’exprime, verbalise et conceptualise tout, c’est bien ALBERT MESLAY !… Et cela tombe bien car c’est ainsi qu’on l’aime, partant dans de longues digressions jouant à la perfection sur le décalage entre les mots et les sens, jouant tel un enfant trop gâté avec les idées, les tordant au maximum pour les couler dans un moule dont seul il a le mode d’emploi.

Qu’importe alors si, au fil de sa pensée pataphysique, il se perd avec délectation, mettant alors nos neurones à rude épreuve !… Peu nous chaut qu’il ne se comprenne pas toujours puisque, nous en sommes conscients très rapidement, nous ne le comprenons pas non plus !… L’Albert mondialiste a tant d’autres avantages.

Au gré de ses formules définitives, de ses concepts alternatifs, aphorismes et autres syllogismes assénés avec l’assurance de l’arracheur de dents, il nous offre un humour fin, qui flirte en permanence avec le non-sens absolu et dégoupille autant de grenades absurdes qu’il nous pose d’essentielles questions. Et s’il ne nous donne aucune réponse, c’est bien qu’il prend très au sérieux son rôle de philosophe éthique et toc !…

Loin du comiquement correct, Albert Meslay, avec son petit air triste et son regard inquisiteur, bouge les lignes et nous convie à rire de tout en savourant ce comique équitable qui prend tout le monde pour cible sans jamais se départir d’un certain flegme. Albert Meslay pense mais ne se comprend pas !… ça tombe bien, pas nous !

Vendredi 27 avril, à 21h29 au Théâtre Municipal – Perpignan. Réservations : Boitaclous, Méga-Castillet – Rte d’Argelès – PERPIGNAN, 04 68 34 07 48, www.boitaclous.com

MANUEL PRATT

MANUEL PRATT
Vendredi 27 avril 2012 – 23h29 – Théâtre municipal – Perpignan

Nos trois premiers compétiteurs feraient bien de se méfier car celui qui va prendre d’assaut, le terme n’est pas trop fort, la scène du Théâtre municipal est un dangereux individu. Serial-killer pour rire, prédateur impitoyable, grinçant et adorant gratter là où cela fait mal au plus grand nombre, MANUEL PRATT, absent des grands médias, creuse année après année son sillon humoristique si particulier, s’offrant une place réellement à part dans le monde des comiques.

Adepte de la noirceur, de la colère narquoise et de la sentence décalée qui décape avant de provoquer des interpellations offusquées, Manuel Pratt n’aime rien tant que de prendre le total contre-pied de ce qui se fait habituellement, mettant son incroyable énergie au service de son humour complètement incorrect.

Et si au fil du temps il a perdu un peu de son côté ogre sans pitié, s’il a légèrement limé ses canines, nous offrant désormais un sourire ravageur, c’est pour mieux nous circonvenir, endormir notre méfiance et, au moment où l’on s’y attend le moins, nous asséner une formule aussi percutante qu’irrésistiblement drôle.

Conscient que dans l’existence, tout est désespérément grave, Manuel Pratt a choisi son camp, celui du rire !… Trash et corrosif, il nous fait réfléchir, parfois contre notre gré, autant qu’il nous fait rire.

Alors, pour goûter avec délectation le grinçant humour de ce comique “pas vu à la télé”, rendez-vous sur scène !…

Vendredi 27 avril, à 23h29 au Théâtre municipal – Perpignan. Réservations : Boitaclous, Méga-Castillet – Rte d’Argelès – PERPIGNAN, 04 68 34 07 48, www.boitaclous.com

NICOLE FERRONI


NICOLE FERRONI
Samedi 28 avril 2012 – 21h29 – Théâtre municipal – Perpignan

Contrairement à ce que dit l’adage bien connu, le rire n’est pas que le propre de l’homme, c’est aussi celui de la femme. Pour preuve, notre sixième concurrente, et unique femme de ce premier marathon !, NICOLE FERRONI, qui va, sans aucun doute, donner beaucoup de fil à retordre à ses petits camarades, voire leur chiper la vedette en deux temps trois mouvements. Il faut dire que cette boule d’énergie a moult arguments en sa faveur pour remporter haut la main cette compétition pour rire !…

Sortie de nulle part, ex professeur en SVT dans un collège, issue de l’exigeante mais formatrice école du slam et du stand-up, Nicole Ferroni a littéralement explosé sur la scène comique française cette année grâce à ses multiples passages dans l’émission de Laurent Ruquier, “On n’demande qu’à en rire !”.

Pitre sérieux, elle nous assène les pires choses avec un naturel et une bonhommie qui laissent songeur. D’autant qu’au fil des tranches de vie qu’elle nous propose, l’humoriste nous offre une magnifique galerie de portraits, de Booba la rappeuse d’Aubagne à Marie-Valérie la bourgeoise cynique en passant par une Wonder Woman sur le retour, tous plus décalés et drôles les uns que les autres.

Hautement rafraîchissante dans un monde de brutes, Nicole Ferroni sait à la perfection nous prendre par la main pour nous emmener à sa suite au cœur de son univers fait de bric et de broc, un monde incroyable où l’imagination est une règle et le rire une conséquence logique…

Samedi 28 avril, à 21h29 au Théâtre Municipal – Perpignan. Réservations : Boitaclous, Méga-Castillet – Rte d’Argelès – PERPIGNAN, 04 68 34 07 48, www.boitaclous.com

TOPICK

TOPICK
Samedi 28 avril 2012 – 23h29 – Théâtre Municipal – Perpignan

Peut-on être fou et normal ?… A cette délicate question, le sportif suivant répond sans la moindre hésitation : oui !… Il faut dire que ce coach en comicothérapie en connait un maximum sur la question, lui qui se définit comme un être simplifié ayant comme unique but nous faire rire.

D’ailleurs, force est de constater qu’il emploie les grands moyens pour arriver à ses fins !… Car TOPICK, c’est clair, ne fait pas les choses à moitié. Prenant à bras le corps sa mission, il s’attache à faire de nous des winners dans ce monde brutal où il convient de ne rien faire comme les autres. Cours de yaourt aérien, ski de salon, biscotisme de Noël, goûter à la visseuse, il ne recule devant aucune technique, fut-elle très alternative, pour nous le plus beau cadeau qui soit, le rire.

Epoustouflant dans l’exercice périlleux de son art – doux euphémisme pour évoquer le grand huit acrobatique que constitue son spectacle ! – Topick bouscule tout sur son passage, laissant littéralement la scène dans un état proche de la ruine. A la fois clown, acrobate, danseur, mime, cascadeur, il nous offre un nombre incroyable de moments d’anthologie, parvenant même, entre deux gags visuels allumés, à nous faire réfléchir quelques secondes l’insoutenable légèreté de la vanité humaine.

Totalement surprenant et fou, Topick nous offre avec ce “Fou Normal” une performance ahurissante qui nous laisse certes abasourdis et hagards mais aussi totalement enthousiastes…

Samedi 28 avril, à 23h29 au Théâtre Municipal – Perpignan. Réservations : Boitaclous, Méga-Castillet – Rte d’Argelès – PERPIGNAN, 04 68 34 07 48, www.boitaclous.com

Au vu de ceux qui se présentent sur la ligne de départ de ce mezzé humoristique en forme de Marathon de l’Humour, il est difficile, périlleux, voire impossible, de faire le moindre pronostic !…

Impossible, dans ce grand mélange de styles, de savoir à l’avance qui fera votre bonheur, quelles seront vos plus belles découvertes, qui, parmi les artistes qui vont se succéder sur scène, arrivera à accéder à l’objectif commun : emporter le public dans une folle farandole comique…

Mais une chose est d’ores et déjà assurée, il n’y aura en fait qu’un seul et unique gagnant à cette course inédite sur les plaines du rire… et ce gagnant, c’est vous !