Jean-Paul Alduy et Jean-Michel Grabolosa.

 

-« Jean Michel n’est plus et c’est plus qu’un ami qui m’a quitté : une part de moi-même, une part de ma vie s’en est allée avec lui…
On avait construit ensemble l’aventure flamboyante de « Perpignan Oxygène » en juin 1993 et depuis il est resté le témoin fidèle et exigeant de cette démarche fondatrice à partir de laquelle une autre idée de la politique a pris du sens et de l’efficacité.
« Comme un parfum d’amitié » était notre slogan et il suffisait de le chuchoter pour retrouver la force de faire face à toutes les adversités…
Oui une amitié toujours disponible, généreuse, conviviale nous liait avec peu de mots et toujours des sourires…
On partageait les mêmes valeurs, le même goût de la vie, le même amour de « Perpignan la catalane », la même intelligence du futur…
Oui, Jean-Michel c’est une part de moi que tu emportes dans l’Au-delà ».

 

Jean-Paul Alduy